Le Women’s Forum, événement qui se tient à Deauville du 14 au 16 octobre 2015 a mis à l’honneur, cette année, la Tunisie. Cette onzième édition a, en effet, été l’occasion d’inviter une délégation tunisienne exclusivement féminine : 18 Tunisiennes la composent. Appartenant aux mondes de la politique, du business, du juridique, de la recherche scientifique et de l’associatif. Elles ont fait le voyage pour représenter la Tunisie parmi 73 autres pays représentés.

A Paris depuis lundi 12 octobre, la délégation tunisienne, aux côtés de celle Singapourienne, a pu assister à des événements organisés spécialement pour eux en préprogramme. Ont été prévues, sur deux jours, une réception à l’ambassade de Tunisie en France, une visite au château de Versailles et au musée d’Orsay qui ont été privatisés pour les deux délégations précitées, une visite officielle au Sénat, un déjeuner-débat à l’OCDE et une réception d’honneur.

La réception à l’ambassade de Tunisie en France a été marquée par la remise d’une médaille d’honneur à la championne olympique Habiba Ghribi. La visite officielle au Sénat français a permis entre autres à la délégation, d’assister à une séance de travail au sein de l’hémicycle en présence du vice-président du Sénat, Jean Gaudin. La réunion de travail au sein de l’OCDE a permis de débattre, en présence de consultants internationaux, et au cours de dix différents workshops, de thématiques économiques diverses rattachées aux femmes.

Clara Gaymard et Jacqueline Franjou, présidente et CEO du Women’s Forum, ont rendu chaleureusement hommage à la Tunisie et aux femmes tunisiennes dans leurs efforts pour réussir la transition démocratique. Le Prix Nobel attribué au Quartet Tunisien a été salué. Plus généralement, La délégation Singapourienne et tous les invités et participants du Women’s Forum ont exprimé une très grande admiration et respect envers le peuple Tunisien et les Tunisiennes en particulier. Selon les témoignages et interventions, « la Tunisie fait figure de cas d’école ».

Le Women’s Forum qui se voulait une alternative à la présence masculine largement majoritaire au Forum de Davos est celui qui réunit des femmes de tous bords autour de thématiques se voulant généralistes. Cela va de la technologique, au scientifique, et du sociologique à l’économique. Cette année des speakers de grande renommée ont été invités pour leur apport dans leurs domaines à l’instar de la présidente de la République de l’île Maurice, Christine Albanel ancienne ministre française et présidente de Fondation Orange, Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, Anousheh Ansari, première touriste dans l’espace.

Le Women’s Forum se veut aussi, en dehors des différentes conférences ayant lieu au Palais des Congrès de Deauville, un lieu de networking de très haut niveau. Des points de rencontres sont prévus en marge de l’événement afin de permettre un contact plus efficient et direct entre les différents participants. Cela permet le partage d’expériences autour de différents domaines d’activité et la mise en relation de 1300 participants venus de différents pays et réunis au même lieu pendant trois jours.

La délégation tunisienne bénéficie, à son tour d’une visibilité au niveau de l’espace de rencontres. Un espace lui est spécialement attribué afin de répondre aux questions concernant le pays.

Par ailleurs, il est à rappeler qu’un workshop a eu lieu le 18 Septembre à l’Université Dauphine- Tunis afin de réfléchir avec les organisateurs du Women’s Forum dont sa CEO Jacqueline Franjou sur la tenue d’une édition dudit événement en Tunisie à la fin de l’année 2016. A noter qu’une édition est également prévue pour l’année prochaine à Dubaï.

D’après communiqué

LAISSER UNE RÉPONSE