TUNIS – Mustapha Ben Ahmed, député démissionnaire du bloc parlementaire Nidaa Tounes, a indiqué, mardi, que « le groupe partisan de l’initiative de refondation de Nidaa Tounes ne participera pas au gouvernement Habib Essid si la rupture totale avec le parti est consommée ».

Il a déclaré à l’Agence TAP que les partisans du secrétaire général démissionnaire de Nidaa Tounes, Mohsen Marzouk, certains dissidents du bloc parlementaire du mouvement ainsi que plus de 60 membres du bureau politique ayant adhéré au processus de refondation « soutiendront le gouvernement Habib Essid pour surmonter la crise économique, sociale et politique que connaît la Tunisie sans y participer pour autant ».

Mohsen Marzouk avait annoncé, dimanche, à Hammamet, une « rupture totale » avec le parti sous sa forme actuelle au double plan politique et organisationnel et l’amorce du « processus de refondation du parti ».

Ce processus sera annoncé le 10 janvier prochain, à l’issue de la conférence des cadres qui devra se tenir le 9 janvier pour examiner les conclusions des travaux de l’instance nationale de contacts et de suivi et ceux des commissions politique, juridique et organisationnelle issues de la réunion de Hammamet.

LAISSER UNE RÉPONSE