« Avec M. le ministre des Finances, nous célébrons aujourd’hui une Banque de l’Habit nouvelle, avec un capital nouveau, une gouvernance nouvelle, séparant les postes de président du conseil d’administration et de directeur généraux. C’est une étape historique, cruciale ». C’est ce qu’a déclaré le gouverneur de la Banque centrale de Tunisie, Chedly Ayari lors de la prise de fonction du directeur général de la BH, Ahmed Rejiba, (reconduit), dans le cadre du nouveau processus engagé en faveur des banques publiques.

Ahmed-Rjiba«Nous saluons ce moment d’espoir qui vient consacrer une vision et une démarche qui confirment leur opportunité. La BH affiche un bilan qui traduit la qualité de son management et elle a le mérite d’avoir d’ores et déjà pratiqué un partenariat public-privé grâce à ses administrateurs actionnaires privés et ceux qui représentent l’Etat. »

« Tout en exerçant notre rôle de supervision, a poursuivi le gouverneur Ayari, nous allons à la Banque centrale, soutenir et conseiller la BH afin qu’elle impulse substantiellement le nouveau paysage bancaire tunisien.

LAISSER UNE RÉPONSE