CITROËN E-MEHARI – Citroën vient de révéler un nouveau véhicule électrique. Il s’agit d’une héritière de la célèbre Méhari sur base de Bolloré Bluesummer.

CITROËN E-MEHARI – Les nostalgiques seront comblés. Et les amateurs de véhicules futuristes aussi. La légendaire Citroën Méhari est de retour dans une version électrique. La marque aux chevrons a présenté ce lundi 7 décembre un véhicule de loisirs 4-places inédit nommé e-Mehari. Cette voiture inédite sera commercialisée dans le réseau du constructeur dès le printemps 2016. Elle est dérivée de la Bolloré Bluesummer (voir l’essai en vidéo), qui était déjà fabriquée par l’usine Citroën de Rennes. Equipement sommaire, capote en toile, performances limitées : la nouvelle venue reproduit les caractéristiques de son ancêtre, la Méhari, présentée en 1968. La bonne conscience écologique en plus.

La mécanique est identique à celle de la Bolloré : le moteur électrique produit 68 chevaux et la vitesse de pointe s’établit à 110 km/h. La batterie lithium-métal-polymère permettra une autonomie de 200 kilomètres. Pas mal pour un véhicule de loisirs. Pour la charger à 100 %, il faudra compter 8 heures sur une prise 16 ampères ou 13 heures sur une prise 10 ampères. Mais contrairement à la Bluesummer, la batterie sera capable de se mettre en position hibernation : sur la Citroën, en cas de non-utilisation, l’accumulateur pourra plonger dans une position de veille (loin des 80°C à maintenir en permanence sur la Bolloré) qui pourra durer jusqu’à quatre mois. Le « réveil » pourra même être programmé à distance, si votre Méhari est par exemple stationnée dans votre maison de campagne : elle vous attendra donc chargée à 100 %.

Mais ce n’est pas le seul défaut de la Bluesummer corrigé par la marque aux chevrons. La Citroën e-Mehari possèdera l’ABS et l’ESP de série, contrairement à son alter-ego. Mais toujours pas d’airbags conducteur ou passager… Côté design, on retrouve les optiques à deux étages typiques de la nouvelle identité Citroën et un « museau de dauphin » déjà aperçu sur le concept car Cactus M, présenté il y a deux mois au salon de Francfort.

Prix de la e-Mehari : 24 000 euros, qui descendent à 18 000 euros avec le bonus écologique. Elle sera disponible en vente avec sa batterie ou en location. D’ailleurs, la marque compte beaucoup sur les loueurs pour participer au succès du modèle. Quatre coloris seront au catalogue, dans une finition unique : un rouge-orangé, le turquoise déjà vu sur le concept Cactus M, jaune-citron ou gris-clair.

LE PREMIER AVIS D’AUTO MOTO, PAR LAURENT PINEL :

« Alors qu’on s’attendait à une simple Bluesummer recarrossée, Citroën a eu le bon goût d’offrir à la E-MEHARI un ABS ainsi qu’un ESP, en série. Et le principal défaut de la batterie d’origine Bolloré a également été corrigé. Que de bonnes nouvelles pour cette voiture originale, colorée et rafraîchissante. Mais avant de vraiment s’enthousiasmer, il faudra l’essayer ! Rendez-vous au printemps. »

FICHE TECHNIQUE CITROËN E-MEHARI :

Dimensions – longueur : 3,81 m, largeur : 1,87 m, hauteur : 1,65 m
Volume de coffre : 200 dm3 à 800 dm3 (sièges rabattus)
Puissance maximum : 50 kW – Puissance nominale : 35 kW
Autonomie : 200 km en cycle urbain, 100 km en cycle non-urbain

EN DIRECT – CITROËN RÉVÈLE SON NOUVEAU MODÈLE ÉLECTRIQUE

09/12 – 10h54 – RENNES – En Bretagne, on se réjouit. En effet la e-Méhari sera produite sur le site PSA de Rennes la Janais, où était déjà assemblée la Bolloré Bluesummer (dont la production serait arrêtée). Selon nos confrères de Ouest-France, un rythme de production de cinq véhicules par jour est envisagée dans un premier temps. Ce site, inauguré en 1961 par le Général de Gaulle lors de la grande vague de décentralisation industrielle de la France, fabrique aujourd’hui des Peugeot 508 et des Citroën C5.

08/12 – 14h51 – BOLLORE – La commercialisation de cette e-Mehari sera une opportunité décisive pour le groupe Bolloré, qui vend pour la première fois ses batteries à un grand constructeur. Selon Les Echos, un partenariat de plus grande ampleur pourrait bientôt voir le jour entre les deux groupes industriels.

08/12 – 12h26 – VIDEO – Découvrez ci-dessus notre première vidéo de présentation de la nouvelle Méhari. Un film réalisé par Laurent Pinel et Alain Martino.

08/12 – 10h26 – IMAGE – Les ambitions de Citroën sont modestes avec ce nouveau véhicule : « La e-Mehari n’est pas une voiture volume, c’est un accélérateur image », a confié Xavier Peugeot, directeur produit chez Citroën a nos confrères des Echos.

07/12 – 19h07 – AVIS – De retour de la conférence de présentation de la e-Méhari, notre journaliste, Laurent Pinel, nous livre sa première impression (lire plus haut).

07/12 – 18h33 – DETAILS – C’est fait. Il nous est désormais possible de vous donner tous les détails sur la e-Mehari. Découvrez-les ci-dessus.

07/12 – 16h26 – CACTUS – Dans la vie, il y a des cactus. Et de le code génétique de la future voiture de loisir de Citroën, il devrait y avoir du Cactus M, le concept-car de plage du constructeur au chevron. Une voiture unique qui avait fait grand bruit au salon de Francfort, en septembre 2015. Notre journaliste, Stanislas Larroumet, l’a essayé sur les routes du Portugal (vidéo).

07/12 – 15h07 – MITTERRAND – La première Méhari, populaire dans les années 1970, était l’un des véhicules les plus populaire dans les campagnes… Y compris électorales. En 1981, le candidat à l’élection présidentielle, François Mitterrand, s’installe au volant de la voiture française lors d’un week-end pascal dans sa propriété de Latche, dans les Landes. Voir la vidéo sur le site de l’INA.

07/12 – 14h36 – EMBARGO – Citroën demande aux journalistes présents de respecter un embargo jusqu’à 18h30… Nous vous donnerons donc toutes les infos sur le futur véhicule à l’heure dite.

07/12 – 14h25 – CONFERENCE DE PRESSE – Notre envoyé Laurent Pinel est arrivé à la conférence de présentation. La scène est encore vide, mais une ancienne Méhari est présente.

Avant cette présentation, une habile campagne de « teasing » avait été commandée par Citroën : le suspense a notamment été entretenu sur le compte Twitter de la marque, avec des mentions telles que « son silence va faire beaucoup de bruit » (samedi 5 décembre), « oui au courant alternatif » (vendredi 4 décembre), « rouler n’a jamais autant fait avancer les choses » (jeudi 3 décembre) ou encore « On peut être vert et aimer l’orange » (dimanche 29 novembre). La campagne s’inscrit bien évidemment dans le contexte du sommet Cop 21, qui se tient à Paris jusqu’à vendredi 11 décembre.

LA FRANCE EST UN BON ÉLEVE DE LA VOITURE ÉLECTRIQUE

Après la Norvège, la France est le deuxième marché le plus important pour les véhicules électriques en Europe. A mi-novembre 2015, elle compte 10 161 points de recharge publics. Soit 1 561 emplacements de plus qu’à l’automne 2014. Les bornes de recharge sont au nombre de 2 537 à Paris. Le Rhône en compte 501 et la Gironde, 383. Grâce aux investissements de l’Etat, des collectivités territoriales et du secteur privé, plus de 38 000 points de recharge publics devraient être installés d’ici 2017.

L’ÉLECTRIQUE : UN POINT SUR LE MARCHÉ

Les ventes de voitures électriques ne cessent de progresser sur notre marché. Ainsi, en septembre 2015, 2 270 voitures électriques ont été vendues en France. Le segment franchit la barre des 1 % du marché automobile. Au total, depuis le début de l’année, plus de 15 000 voitures (véhicules particuliers et utilitaires) ont été écoulées dans l’hexagone. Les modèles les plus vendus sont, dans l’ordre, la Renault Zoe, la Bluecar, la Nissan Leaf, la Peugeot Ion, la Tesla Model S, la Kia Soul, la Citroën C-Zéro et la BMW i3. Du côté des utilitaires, le Kangoo ZE reste leader, devant le Nissan e-NV200.

LAISSER UNE RÉPONSE