L’équipe de France affrontera la Roumanie, l’Albanie et la Suisse dans le groupe A de l’Euro 2016.

TIRAGE EURO 2016 – La France a hérité de la Suisse, la Roumanie et l’Albanie pour l’Euro 2016 à l’issue du tirage au sort effectué ce samedi à Paris. Les Bleus s’en sortent plutôt bien. Au contraire de la Belgique qui sera opposée à l’Italie.
Nous y voilà. A six mois de son Euro, la France sait enfin de quoi sera fait son été. Dans l’ordre, la Roumanie à Saint-Denis le 10 juin pour le match d’ouverture, l’Albanie à Marseille le 15 juin et, pour finir, la Suisse le 19 juin à Lille. Les Bleus pouvaient difficilement rêver mieux, le tirage au sort effectué ce samedi au Palais des Congrès de Paris les a clairement épargnés.

Le tirage complet est connu

C’est un groupe qui rappelle des souvenirs, pas toujours bons certes, à Didier Deschamps et ses hommes. Ces Bleus connaissent bien la Suisse pour l’avoir dévorée lors de la dernière Coupe du monde à l’issue d’une soirée parfaite et maîtrisée de bout en bout à Salvador de Bahia (5-2). La France a déjà croisé la Roumanie lors du premier match de l’Euro 2008 pour un triste nul (0-0) à Zürich. Quant à l’Albanie de Lorik Cana, elle n’était pas l’adversaire le plus redoutable du chapeau 4. Rappelons tout de même que les Bleus restent sur une défaite en juin (1-0) à Elbasan après un nul à Rennes en novembre 2014 (1-1).

La Belgique dans le groupe de la mort Toutes les têtes de série n’ont pas connu la même réussite. Elles croisaient les doigts pour éviter l’Italie. C’est la Belgique qui a hérité des coéquipiers de Marco Verratti. Ce groupe E est, de loin, le plus relevé du plateau avec la Belgique et l’Italie mais aussi la Suède de Zlatan Ibrahimovic et l’Irlande. Le double tenant du titre espagnol aura fort à faire avec la Croatie, la République tchèque et la Turquie. L’un des immenses chocs de cette phase de poules opposera les inséparables : l’Allemagne, championne en titre, et la Pologne de Robert Lewandowski. Les deux formations ont déjà croisé le fer en qualifications avec une victoire chacune. Comme la France, le Portugal semble avoir un groupe largement à sa portée avec l’Autriche, la Hongrie et l’Islande. Bien sûr, les Français, comme les Portugais d’ailleurs, devront se méfier. Mais ce samedi, même si cela ne présage en rien de la suite des évènements (souvenez-vous du Mondial 2010), Didier Deschamps et ses hommes ont été gâtés par le destin.

LAISSER UNE RÉPONSE