Faouzi Elloumi, dirigeant du mouvement Nidaa Tounès annonce qu’il se retire du nouveau bureau politique issu du congrès de Sousse et crée un nouveau courant politique au sein de Nidaa Tounès.

Dans sa page officielle sur le réseau social Facebook, Faouzi Elloumi a déclaré que « les compromis auxquels a abouti la commission des 13 ont été désavoués», ajoutant que «tout a été modifié selon la logique du fait accompli.

De même qu’ont été désignées des personnes proches d’un courant au sein du parti».

Il a tenu pour responsables ceux qui n’ont pas respecté les compromis, portant ainsi atteinte à l’image du parti auprès de l’opinion publique et aggravant la crise.

Il a dit ne pas être concerné par les décisions issues du congrès de Sousse, annonçant la création d’un nouveau courant politique au sein de Nidaa conformément à l’article 2 du règlement intérieur du parti.

Baptisé « Courant de l’Espoir», le courant se veut, selon Elloumi, une «tentative pour sauver Nidaa et pour redonner espoir à ses militants, à sa base électorale ainsi qu’à ses sympathisants, et à défendre la démocratie.»

Dans ce même contexte, Faouzi Elloumi a appelé «tous les Nidaaistes qui refusent ce qui s’est passé au sein du parti à rejoindre ce nouveau courant».

Le premier congrès de Nidaa Tounès qui s’est tenu à Sousse le 9 et 10 janvier 2016 a donné lieu à une nouvelle composition du bureau politique dans lequel Faouzi Elloumi a été nommé Secrétaire national chargé des relations avec l’ARP.

LAISSER UNE RÉPONSE