Il est possible que d’autres députés rejoignent les six démissionnaires du groupe parlementaire de Nidaa (Bochra Belhaj Hmida)

Bochra-Belhaj-HmidaLE BARDO – Il est possible que d’autres députés rejoignent les six démissionnaires du groupe parlementaire de Nidaa Tounès, a déclaré mardi Bochra Belhaj Hmida.

Pour les 6 nouveaux démissionnaires, tous les scénarios sont envisageables, a-t-elle ajouté.

Lundi, les députés Bochra Belhaj Hmida, Leila Hamrouni, Sabrine Goubantini, Hsouna Nasfi, Mohamed Troudi et Olfa Soukri ont quitté le bloc parlementaire de Nidaa Tounès.

Le député Mohamed Troudi a relevé, pour sa part, que le groupe des 6 nouveaux démissionnaires « n’a pas confiance en la direction actuelle du parti qui n’a plus d’influence sur le paysage politique national ».

« Le groupe de Sousse a choisi la fuite en avant et fait preuve d’opportunisme », a-t-il regretté.

Ces nouveaux démissionnaires qui resteront indépendants, seront plus proches du groupe Al-Horra et soutiendront le gouvernement, a-t-il dit, écartant la formation d’un nouveau bloc parlementaire.

La députée Souad Zaouali a annoncé mardi sa démission du comité politique de Nidaa Tounes en raison « des difficultés que vit le parti et du flou qui y règne ».

Dans une déclaration de presse à l’hémicycle du Bardo en marge de la plénière consacrée à l’examen du projet de loi amendant et complétant certaines dispositions du code de procédure pénale, la députée a précisé qu’elle ne quittera pas, pour autant, le parti ni son groupe parlementaire.

Elle a poursuivi avoir choisi de s’éloigner du comité politique du parti, issu du congrès de Sousse, en vue de se préparer au congrès de Nidaa prévu le mois de juillet prochain.

Souad Zaouali considère que la composition actuelle du comité et les mesures prises en son sein, « n’inspirent pas confiance ».

LAISSER UNE RÉPONSE