La coopération sécuritaire et militaire est à la tête des priorités de la coopération entre la Tunisie et l’Europe, a déclaré, jeudi à Tunis, le président de la commission des affaires étrangères au Parlement européen Elmar Brok.
Intervenant au cours d’une conférence de presse de la délégation de la commission des affaires étrangères au Parlement Européen actuellement en visite en Tunisie (6 et 7 janvier), il a souligné la nécessité pour le pays d’accélérer la réalisation des réformes décidées.
Il a mis l’accent, dans ce cadre, sur l’importance d’une cohérence entre les propositions européennes concernant les programmes de réformes à mener en Tunisie et les décisions que le pays doit prendre afin d’en assurer l’exécution.
L’Europe, a-t-il avancé, devrait apporter l’appui nécessaire à la Tunisie pour des raisons économiques, financières et sécuritaires, et ce, dans l’intérêt des deux parties.
Brok a rappelé que la Tunisie et l’Europe font face à des menaces sécuritaires et terroristes, qu’il y a lieu de combattre ensemble. Il a fait remarquer qu’en Tunisie les problèmes du terrorisme entravent le développement économique et de certains secteurs, notamment le tourisme.
Et le responsable européen de rappeler que la délégation qu’il conduit, composée de huit membres de différents pays européens, a rencontré le Président de la République, le Chef du Gouvernement, le ministre du développement et de la coopération internationale, le président de l’Assemblée des Représentant du Peuple (ARP), des députés et des représentants de la société civile et devrait rencontrer le ministre de la défense.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE