La participation politique de la femme dans la vie politique et civique demeure en dessous des attentes

La participation politique de la femme dans la vie politique et civique demeure en dessous des attentes, a affirmé, dimanche, Hedia Belhaj Youssef, experte du Centre de la femme arabe pour la formation et la recherche (CAWTAR).

“La pauvreté, la marginalisation et le chômage comptent parmi les difficultés qui empêchent, en Tunisie et dans le monde arabe, la femme d’être un partenaire de l’homme dans la prise de décision aux plans politique, social, économique et dans la vie publique”, a estimé l’experte de CAWTAR qui s’exprimait lors de la cérémonie de clôture du plan d’action “Amal” pour l’appui au leadership féminin en période de changement dans la région du Moyen-orient et de l’Afrique du Nord (MENA).

Ce programme, initié dans quatre pays arabes en l’occurrence le Maroc, la Tunisie, le Yemen et la Palestine, est organisé par le CAWTAR et l’organisation “Oxfam”. “Le programme vise à examiner les moyens permettant de surmonter les entraves qui empêchent la participation de la femme dans la vie politique et civique”,a expliqué l’experte, appelant à sensibiliser la femme pour qu’elle soit consciente de ses compétences et pour améliorer son savoir-faire. Il s’agit aussi de l’appuyer en vue de créer des petits projets lui permettant de faire face à la conjoncture économique difficile.

De son coté, la responsable des campagnes à “OXFAM”, Alya Awadha a indiqué que le programme “Amal” vise à sensibiliser à l’importance de la participation de la femme dans la prise de décision politique et civique afin qu’elle soit capable de contribuer au changement aux plans local, national, et régional.

La cérémonie de clôture a été marquée p ar la distribution des prix du meilleur documentaire sur le thème “leadership du changement”. Le premier prix est revenu au film “Salma” du réalisateur Mohamed Attia, le 2eme prix au réalisateur palestinien Abderrahmen Omrani pour son film documentaire “Meriem” et le 3eme prix a été décerné à la réalisatrice palestinienne Rima El-Ghazali pour son film documentaire “Kharej anil-Itar” (hors contexte). Un hommage a été rendu à Marcel Khalifa, désigné ambassadeur de la campagne “femme et changement”, lancé par Oxfam dans le cadre du programme Amal.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE