La Tunisie présentera à Davos un plan nécessitant des investissements de 23 milliards de dollars

TUNIS- La participation de la Tunisie aux réunions de la 46ème édition du Forum économique mondial de Davos (Suisse) qui se tiendra, du 20 au 23 janvier 2016, vise essentiellement à promouvoir un plan nécessitant des investissements étrangers de l’ordre de 23 milliards de dollars (45 milliards de dinars)sur 5 ans.

Une source responsable au département économique de la présidence du gouvernement a affirmé « que la Tunisie vise à mobiliser le tiers de ses besoins pour financer l’économie nationale sur une période de cinq ans, lesquels (besoins) sont estimés à près de 63 milliards de dollars américains (125 milliards de dinars).

Ces investissements seront financés à travers les investissements étrangers et les forums mondiaux, outre les mécanismes de coopération bilatérale avec les pays partenaires, précise la même source. Et d’ajouter « qu’à travers sa participation au forum de Davos auquel participent des dirigeants, des responsables gouvernementaux et économiques, des experts, outre des représentants de grandes organisations et entreprises financières mondiales, la Tunisie vise à tirer profit de la sympathie internationale dont elle jouit, notamment, après son obtention du prix Nobel de la paix ».

Il s’agit de mettre en évidence les avantages caractérisant la Tunisie malgré les difficultés économiques et sécuritaires.

Selon la même source, il est impératif de tirer profit de cette manifestation mondiale afin de mieux faire connaître la Tunisie en tant que jeune démocratie qui aspire à être une destination de choix pour l’investissement et les affaires.

Les autorités tunisiennes œuvreront, au cours du forum, à présenter la conférence internationale sur l’investissement qui sera organisée au cours du mois de juin 2016 et qui ambitionne d’attirer des financements extérieurs pour une série de grands projets sur une période de cinq ans.

La Tunisie, précise encore la même source, évoquera, à cette occasion, la réussite de son expérience politique, son nouveau code d’investissement, les orientations du nouveau plan de développement (2016-2020), autant de points qui devront rassurer les investisseurs en ce qui concerne la destination tunisienne.

En plus de la délégation officielle, la Tunisie sera représentée au forum de Davos par des hommes d’affaires dont la présidente de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) Wided Bouchamaoui, en plus de la participation exceptionnelle de la militante des droits de l’Homme Amira Yahyaoui.

Cette 46ème édition du forum de Davos se tiendra cette année sous le thème « la quatrième révolution industrielle », à savoir la révolution numérique et ce, en présence de plus de 2500 personnalités mondiales. Le forum, auquel participe des responsables des secteurs public et privé des différents pays du monde, examinera plusieurs sujets notamment l’immigration, le climat, l’énergie, la création d’entreprises, outre l’instabilité dans le monde et les problèmes dans la région du Proche Orient.

Au programme du forum figurent des rencontres bilatérales et multilatérales, outre des séances de discussions qui offriront des opportunités pour mettre en place les politiques économiques mondiales. Les recommandations émanant de ces rencontres constitueront les principaux volets de mobilisation des investissements au niveau mondial.

L’objectif du forum est de promouvoir l’économie mondiale à travers la mise en place d’un dialogue politique, économique et académique, outre l’examen et la discussion des moyens à même de relever les défis auxquels font face les économies des pays.

Le Forum de Davos joue un rôle technique à travers l’appui des capacités des pays du monde sur les questions économiques, l’encouragement des politiques de recherches et les guides scientifiques, économiques, sociaux et environnementaux.

Les différentes conférences et ateliers qui se tiendront dans le cadre du forum évoqueront plusieurs sujets et volets importants liés, notamment, au développement numérique ou la quatrième révolution industrielle, l’allégement des risques dans cette économie et l’avenir de la croissance technologique.

Autres volets qui seront examinés par les participants au forum de Davos: la paix internationale et la lutte contre le terrorisme. Le volet économique concerne les questions liées à la baisse de la croissance économique mondiale, le commerce, l’investissement extérieur, la production et la consommation, outre les services financiers et l’économie numérique.

Il s’agit également d’examiner des questions liées à la lutte contre le cancer, la santé alimentaire, le développement dans le domaine de la médecine, les questions environnementales, le développement durable, les changements climatiques, la gestion des eaux et des forets, la gestion urbaine et l’énergie.

A rappeler que le Forum mondial de Davos publie un rapport annuel qui analyse la compétitivité économique d’un nombre de pays dont la Tunisie. le taux de compétitivité du pays a régressé passant de la 40ème place en 2011 à la 92ème place en 2015.

L’approche adoptée par le rapport est basée sur le taux de compétitivité totale qui prend en considération l’infrastructure de base, la créativité, l’environnement technologique, l’efficience des marchés et les stratégies adoptées pour la réalisation de la croissance et la prospérité économique.

Le Forum économique de Davos est une organisation internationale indépendante à but non lucratif créée en 1971 par le professeur Klaus Schwab. Son siège principal est à Genève (Suisse).

LAISSER UNE RÉPONSE