Le FADES accorde à la Tunisie des financements de l’ordre de 332 MD 

La Tunisie et le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) ont signé, mardi, au Koweït deux accords, respectivement de crédit et d’appui technique, d’une valeur de 332 millions de dinars (MD), et ce, en marge de la visite officielle qu’effectue le président de la République Béji Caid Essebsi au Koweït.

Dans une déclaration aux médias, le ministre des finances Slim Chaker a affirmé que le premier crédit, d’une valeur de 330 millions de dinars tunisiens, sera consacré à la construction de deux barrages, l’un dans la ville d’El Kalaa (gouvernorat de Sousse) et le deuxième dans la région de Saida (gouvernorat de Manouba). Les deux barrages serviront à stocker une partie des eaux de l’extrême nord et à les transférer vers les stations de traitement.

Chaker a, par ailleurs, expliqué que le projet permettra de fournir des quantités additionnelles d’eaux pour l’irrigation dans la région du Cap bon, et de constituer un stock d’eau potable au profit des régions bénéficiaires du projet.

FADES-01

Le ministre a estimé que le crédit, caractérisé par des conditions appropriées à la conjoncture du pays, sera remboursé sur 22 ans dont six ans de grâce et assorti d’un taux d’intérêt d’environ 3%.

Le deuxième accord concerne un appui au gouvernement tunisien d’une valeur de 2 millions de dinars qui seront consacrés à la réalisation d’une étude dans la région de Béja, l’objectif étant d’y créer un projet pilote de développement et créateur d’emplois. Les deux accords ont été paraphés par le ministre des finances Slim Chaker et le président du conseil d’administration et directeur général du FADES Abdellatif Youssef El Hamad.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du chef de l’Etat Béji Caid Essebsi et des ministres des affaires étrangères tunisien et koweïtien, du ministre tunisien de l’agriculture et de l’ambassadeur tunisien au Koweït.

 

 

LAISSER UNE RÉPONSE