La quinzaine boursière a été exceptionnelle en termes de rendement réalisant un gain de 5,12% soit la meilleure performance des cinq dernières années. Il faut remonter à 2010 pour trouver une performance similaire (5,18%) mais cette année fut réellement exceptionnelle avec un rendement annuel proche de 20%. A l’exception de l’année 2011 où la première quinzaine fut très agitée avec un décrochage du marché de près de 10%, les débuts d’année des exercices suivants ont été plutôt calmes ne connaissant pas de hausses ou de baisses particulières.

Alors que le pays connaît une situation économique et politique difficile, qu’est ce qui explique alors cette hausse ?

1/ Le marché a connu une sévère correction au deuxième semestre 2015 juste après les attentats de Sousse. Le marché a perdu 15 points au cours de cette période. Cette correction a touché tous les titres et plusieurs d’entre eux ont terminé à leurs plus bas de l’année (Sotuver, TPR, PGH, AB, TLS….) ou encore à des niveaux en net repli par rapport à leurs plus hauts de l’année (SFBT, BT, ADWYA…). Techniquement, il est normal qu’une certaine reprise soit enregistrée sur ces titres ce qui a boosté l’indice au cours de cette quinzaine.

2/ La fin d’année connaît régulièrement des opérations de restructurations de portefeuille d’où des ventes de massives de certaines lignes qu’elles soient perdantes ou gagnantes. Il en a résulté une offre massive ou ce qu’il convient techniquement de désigner comme un marché survendu. Avec le démarrage de la nouvelle année, une nouvelle configuration de l’offre (nettement plus faible) a permis au marché de reprendre des couleurs.

3/ La perspective de création de nouveaux fonds institutionnels en partenariat avec la CDC a emballé le marché qui y voit un signal très positif de stabilisation du marché. L’objectif de levée de capitaux de ces fonds est estimé à 120 Millions de Dinars ce qui est un important apport de capitaux pour un marché qui souffre d’illiquidité depuis plusieurs années. Le déploiement de ces capitaux devrait être visible sur le marché au cours des prochaines semaines. Ce facteur est très important dans le rétablissement de la confiance chez les petits épargnants sévèrement malmenés au cours des dernières années.

Cette reprise devrait être confrontée au cours des prochains jours aux premiers indicateurs de sociétés cotées pour l’année pleine 2015 et là les analystes évalueront si cette reprise a également une portée fondamentale. L’année 2016 démarre très bien mais il est encore très tôt pour dégager une tendance durable sur toute l’année.

LAISSER UNE RÉPONSE