La direction générale de la Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME), a souligné qu’une réponse positive aux revendications du syndicat de base reste tributaire de l’accord du ministère des finances. Dans un communiqué publié, jeudi, la direction de la BFPME affirme qu’elle a appelé la partie syndicale, au cours de la réunion de la commission centrale de conciliation, tenue lundi 4 janvier 2016, à réexaminer les points inscrits dans le procès-verbal de la réunion du 3 novembre 2015, conformément aux procédures en vigueur dans les banques publiques et en tenant compte de la situation financière de la BFPME. La même source a ajouté que le syndicat a catégoriquement refusé tout réexamen de ces points.

Les agents de la BFPME ont observé, mercredi, une grève, suite à l’échec des négociations entre la partie syndicale et la direction générale de la banque. Selon le syndicat, la direction générale de la banque a failli à ses engagements énoncés dans l’accord signé, le 3 novembre 2015, entre l’administration et la partie syndicale.
Le syndicat a dénoncé les restrictions imposées à l’action syndicale, la dégradation du climat social et la recrudescence de la tension au sein de l’institution bancaire.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE