Le président de la République Béji Caid Essebsi a déclaré que l’étude stratégique «La Tunisie dans dix ans : un Etat émergent, résilient et réconcilié avec lui-même » doit tenir compte de la situation générale dans le pays et bénéficier d’un large consensus.
S’exprimant mardi au cours d’un séminaire à Dar Dhiafa à Carthage, tenu à l’occasion du lancement de l’étude, il a ajouté que ce travail « mettra définitivement fin aux allégations de ceux qui estiment que la Tunisie évoluerait dans le flou et les tiraillements, en l’absence d’une stratégie claire ».
Le président de la République a mis en évidence l’importance de l’élite présente à la rencontre, dans la contribution au diagnostic de la situation dans le pays et l’analyse des questions majeures au double plan national et international. Il s’agit aussi, a-t-il poursuivi, de tracer les grandes orientations et stratégies dans les secteurs vitaux qui sont de nature à aider à la croissance du pays au cours de la prochaine décennie.
Selon la note de présentation de l’étude qui sera pilotée par l’Institut tunisien des études stratégiques (ITES), l’analyse stratégique et prospective est au cœur de la décision publique. Dans ce cadre, il est devenu impératif de se doter d’outils d’aide à la décision permettant d’analyser les dynamiques affectant le présent et l’avenir de la Tunisie.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE