L’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a appelé, mardi, le gouvernement à accélérer l’ouverture de négociations sur les grands dossiers dont en premier lieu la conception d’un modèle de développement juste et global, la révision des politiques d’investissements et des prix et la lutte contre la fraude et la contrebande.

Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion, hier lundi, des membres du bureau exécutif élargi, l’organisation syndicale a, également, appelé à la généralisation de l’exonération des impôts sur le revenu à tous les salariés, mettant l’accent sur la nécessité d’accélérer le traitement des problèmes du secteur du tourisme et de ses employés avant que la situation n’empire.

L’UGTT a réitéré son appui inconditionnel aux revendications des jeunes au chômage et des régions marginalisées ainsi que son soutien aux protestations pacifiques et organisées, appelant le gouvernement à assumer sa responsabilité face à ces revendications et à s’employer à les satisfaire par la voie du dialogue et l’association des personnes concernées à l’élaboration de solutions.

Par ailleurs, l’organisation syndicale a condamné les actes de vandalisme, de pillage et de destruction commis, selon la même source, par des bandes de criminels, de contrebandiers et de terroristes qui se sont infiltrés dans les manifestations pacifiques et légitimes dans l’intention de mettre en doute les revendications sociales des protestataires, déstabiliser le pays et l’entraîner dans la spirale de la violence et du désordre.

L’UGTT a, en outre, salué les agents des forces de sécurité et de l’armée nationales qui ont fait preuve de maîtrise de soi et réussi à déjouer les plans des semeurs de troubles et à protéger les biens publics et privés.

Le communiqué rappelle les suggestions formulées par l’UGTT et soumises aux gouvernements qui se sont succédé après la révolution, appelant à tenir compte de ces propositions et de celles présentées par la société civile dans les domaines de l’emploi et du développement.

L’UGTT a, également, mis l’accent sur la nécessité de dynamiser le rôle des conseils régionaux en leur attribuant les prérogatives nécessaires pour pouvoir internvenir et mettre fin aux obstacles bureaucratiques et à la complexités des procédures qui entravent l’investissement et la réalisation de projets.

L’organisation syndicale a réitéré l’appel en faveur d’une rencontre de dialogue social afin de trouver des solutions consensuelles et urgentes aux dossiers de l’emploi et du développement, dénonçant l’absence de coordination des positions au niveau du gouvernement en allusion aux déclarations non concordantes de certains de ses membres, ce qui a contribué, selon le communiqué, à augmenter la tension sociale.

L’UGTT a, d’autre part, mis l’accent sur la nécessité d’accélérer le parachèvement de l’examen du dossier des chantiers et de celui des travailleurs dans les zones franches conformément à la loi et aux dispositions du code du travail.

LAISSER UNE RÉPONSE