PARIS (De la correspondante de l’Agence Tap, Sana Farhat) – «Le marché français a enregistré une baisse cumulée de -35,5%, à seulement 464 665 entrées en Tunisie, entre 2014 et 2015», a déclaré à l’Agence Tap, Wahida Jaiet, représentante de l’Office National de Tourisme Tunisien (ONTT), à Paris.

Et de préciser que «le niveau de la baisse a été contenu depuis le mois de septembre», tout en signalant que «l’année 2016, s’annonce difficile, à tous les points de vue, parce qu’il n’est pas simple de regagner la confiance des ménages en France. Nous devons redoubler d’efforts, optimiser nos investissements et essayer de communiquer le mieux possible et de la manière la plus efficace, en assurant la synergie des actions menées».

Jaiet a estimé que «pour rebondir, il faut avoir des arguments de vente palpables, surtout que la destination dispose d’atouts indéniables: la proximité, le climat, la diversité de produits, la langue et le taux de conversion du dinar. Ce sont des réalités sur lesquelles la Tunisie peut toujours se baser pour vendre sa destination».

La représentante de l’ONTT a annoncé que la stratégie de travail pour l’année 2016, s’articulera autour de plusieurs axes notamment, le renforcement des relations avec les médias et les agences de voyages en France et en Tunisie. «Notre démarche, c’est d’expliquer et d’alimenter les médias et les agences de voyages par des Newsletters pour les informer, notamment sur les mesures de sécurité en Tunisie, avant qu’ils ne se déplacent sur place, pour constater d’eux-mêmes les améliorations à ce niveau».

Elle a fait savoir que la première visite des médias français en Tunisie aura lieu du 14 au 17 janvier courant. «Sept journalistes de la presse spécialisée et généraliste de la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur) visiteront le Grand Tunis et Hammamet».

« L’Office National de Tourisme Tunisien à Paris mettra l’accent sur le volet commercial et le marketing. Un travail de proximité auprès des agents de voyages, suivi de l’organisation d’éductours sera réalisé, pour bien préparer la saison 2016. Nous allons nous attaquer au réseau des agences de voyages et aux réseaux de vente ».

Elle a considéré que «la vente de la destination Tunisie doit être soutenue par un travail de proximité avec les agents de voyages pour les rassurer et leur donner des arguments de vente».

Toujours dans le même cadre, la représentante de l’ONTT à Paris, a précisé que «la participation aux foires et aux salons sera plus ciblée et interactive. La communication autour de la Tunisie sera la même en 2016 que celle lancée en octobre 2015. Nous allons poursuivre notre démarche communicationnelle basée sur le brand content (la marque du produit),c’est plus valorisant.

Elle a souligné que «c’est un travail de longue haleine et de fond. Nous devons optimiser nos moyens, nos participations et nos investissements. Tout ce qui doit être fait doit l’être de manière ciblée. Il faut également travailler dans un cadre de partenariat avec les professionnels et les partenaires commerciaux français et tunisiens».

Parlant de la sécurité en Tunisie et de son impact sur le tourisme, Jaiet a estimé «qu’après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, le risque Zéro n’existe pas. Il va falloir intégrer cette composante ou menace et encourager les gens à continuer à voyager».

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE