Le troisième procès dans l’affaire de l’assassinat du martyr Chokri Belaid s’est ouvert, vendredi, au Tribunal de première instance de Tunis, en présence de la majorité des accusés. D’autres accusés n’étaient pas présents à l’audience dont Ahmed Melki, dit le Somalien et Ezzeddine Abdelaoui.

Eu début d’audience, a eu lieu l’interrogatoire des accusés qui ont évoqué leurs conditions de détention et appelé à un procès équitable. Présent à la salle d’audience, le représentant de la Ligue tunisienne de défense des droits de l’homme (LTDH) Salah Lourimi a estimé que le fait que le tribunal procède à l’interrogatoire des accusés est un pas « positif », réclamant la généralisation de cette procédure à tous les accusés qu’ils soient prisonniers de droit commun ou suspects dans des affaires terroristes.

Rappelons que la première séance publique dans l’affaire de l’assassinat de Chokri Belaid a été ouverte le 30 juin 2015. La deuxième audience prévue le 30 octobre, a été reportée au 1er décembre 2015, en raison de sa coïncidence avec l’ouverture de l’année judiciaire Avocat de profession et leader de gauche, Chokri Belaid, secrétaire général du Parti des patriotes démocrates unifié a été assassiné mercredi 6 février 2013 devant son domicile à Tunis.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE