Said Aïdi vient d’annoncer, mercredi 13 janvier 2016 en début de matinée, le gel de son adhésion à Nidaa et au bureau politique. Dans la foulée, il lance un appel aux militants à ne pas lâcher Nidaa et à demander à ce que l’on rectifie la voie, selon un agenda clair, afin de rendre son prestige à un parti qu’on voulait briser. « Non, Nidaa ne sera pas cassé et on ne le laissera pas se casser. Nous serons fidèles au parti et à l’engagement responsable, aux martyrs et à la Tunisie », a conclu M. Aïdi.

Précédemment, dans sa même déclaration publiée sur sa page officielle sur Facebook, Said Aïdi a indiqué que le congrès de Sousse a été en deçà des minima exigés d’un congrès politique, avec l’écrasement de tous les repères et standards connus. « Je ne vais pas personnaliser, je ne vais pas céder à la réplique immédiate et à l’impulsion, parce que la responsabilité exige la retenue et la réunion des Nidaistes et non leur séparation », a déclaré M. Aïdi après avoir rappelé son score à la tête de Tunis 2 aux dernières élections (le plus élevé du pays) et averti que si le bateau coule, tout le monde coulera à commencer par ceux qui l’ont quitté en premier et l’ont trahi.

R.B.H.

نداء للنداء نداء لحركة وطنيّة بعثها السيّد باجي قائد السبسي و آلتّف حولها الآلاف وصوّت لها مافوق المليون و مئاتي ألف…

Posté par ‎Saïd Aïdi سعيد العائدي‎ sur mardi 12 janvier 2016

 

LAISSER UNE RÉPONSE