Les 17 députés ayant, officiellement, démissionné du bloc parlementaire de Nidaa Tounes ainsi que du parti, ont déposé, vendredi, au bureau de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) une déclaration pour la formation d’un nouveau groupe parlementaire au nom du « groupe indépendant », a indiqué le député Abderraouf Chérif. Dans une déclaration à l’agence TAP, ce dernier, choisi pour présider le nouveau bloc, a aussi annoncé que cinq autres députés rejoindront le groupe, une fois leur démission du bloc de Nidaa acceptée. « Il est probable que d’autres députés rejoignent aussi le nouveau groupe qui ne fera partie de l’opposition mais oeuvrera plutôt à défendre le programme initial pour lequel ces députés ont été élus », a-t-il précisé.

Dans son article 34, le règlement intérieur du parlement stipule que chaque sept membres ou plus ont le droit de former un bloc parlementaire. Un même parti ou coalition ne peut former qu’un seul bloc parlementaire. Chaque membre de l’Assemblée a le droit d’appartenir à un bloc de son choix. Il ne peut, toutefois, faire partie que d’un seul bloc. Selon l’article 35, un bloc est réputé constitué après le dépôt de déclaration auprès du secrétariat du Président de l’ARP. La déclaration contient le nom du bloc ainsi qu’une liste de ses membres avec leurs signatures, en spécifiant les noms du président et du vice-président.

Lors de la première séance plénière qui suit le dépôt de déclaration, le président de l’ARP annonce la composition du bloc parlementaire concerné et autorise la publication des listes des blocs au Journal Officiel des délibérations de l’ARP, conformément à l’article 36.

LAISSER UNE RÉPONSE