L’Association Shams autorisée par la justice à poursuivre ses activités

La justice vient de trancher : l’Association Shams de défense des droits des homosexuels peut poursuivre ses activités en toute légalité.

C’est ce qu’a annoncé l’association, aujourd’hui, mardi 23 février 2016, dans un communiqué, précisant que le tribunal de première instance de Tunis a ordonné l’annulation de la suspension de ses activités. «Vive la justice, Shams peut désormais reprendre ses activités», lit-on dans le communiqué.

Le 4 janvier 2016, l’Association s’est vue notifier la suspension de ses activités pour 30 jours, par huissier, suite à une requête du chargé du contentieux de l’Etat, décision à laquelle s’est opposée l’association, qui a fait appel.

Shams a été soutenue par des activistes de la société civile et par des associations internationales qui ont souligné la nécessité de laisser l’association défendre les homosexuels, souvent victimes de violences et de discrimination en Tunisie.

Rappelons, aussi, que des voix se sont levées contre l’association Shams et appelé à lui retirer son visa obtenu le 18 mai 2015. On citera, notamment, le mufti de la république, Hamda Saïed, qui estime que l’homosexualité porte atteinte aux valeurs de l’islam, et à la nature humaine ainsi qu’aux traditions et valeurs de la société tunisienne.

KAPITALIS

LAISSER UNE RÉPONSE