Petrofac met un terme à ses investissements en tunisie

Le dernier arrêt de production, en janvier dernier, a eu raison de la patience des dirigeants de la société pétrolière britannique de prospection et d’exploitation énergétique Petrofac. Cette dernière a ainsi décidé de mettre un terme à ses investissements en Tunisie et de préparer même son départ du pays.

Depuis 2011, Petrofac est minée par les blocages à répétition de ses activités à Kerkennah où l’investissement des forages des nouveaux puits « Chergui 9 » et « Chergui 10 » d’un coût total de 40 milliards devait débuter en ce début d’année 2016. Désormais, ce projet est donc annulé. La société britannique déplore, par ailleurs, la passivité des différents gouvernements qui ont dirigé le pays depuis la révolution quant à leur traitement des problèmes qu’elle essuie.

Le dernier blocage date du 19 janvier dernier quand des dizaines de chômeurs sont entrés de force dans les locaux de la société et ont bloquée la production pour entamer un sit in et revendiquant que la société continue à leur verser des allocation de chômage. Ce sit in,qui dure depuis une dizaine de jours donc, fait perdre quotidiennement environ 200 mille dinars à la compagnie. Sachant que l’Etat tunisien est actionnaire à 55% dans Petrofac, il subit de plein fouet ce manque à gagner.

Rappelons qu’il s’agit de la quatrième compagnie pétrolière à arrêter ses activités en Tunisie après l’Ente Nazionale Idrocarburi, EnQuest et Shell exploration.

 

LAISSER UNE RÉPONSE