Un entrepreneur appelle les autorités à intervenir pour l’aider au lancement de son projet à Jendouba

Le président de la chambre régionale des entrepreneurs à Jendouba et membre de la chambre nationale des entrepreneurs relevant de l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat, Islem Shili, a indiqué dans une déclaration à la TAP, qu’en signe de protestation contre les problèmes rencontrés dans la réalisation de son projet, il a été contraint d’annoncer la mise en vente d’un de ses reins.

Shili, qui voulait lancer un projet à Jebel Rebiaa à Bulla Regia dans la délégation de Jendouba-Sud, et investir dans une carrière de pierres (catégorie industrielle) veut attirer, par ce geste, l’attention des autorités concernées quant aux problèmes rencontrés par les investisseurs dans les zones intérieures.

Malgré la finalisation des différentes procédures et l’accord de la commission nationale consultative relative à l’exploitation des carrières de pierres relevant du ministère de l’Equipement, Shili se trouve face à une nouvelle décision du ministère des Domaines de l’Etat imposant d’autres critères qui bloquent le lancement de son projet, a-t-il regretté. Shili appèle les autorités concernées à intervenir pour résoudre ce problème.

Le président de l’union régionale de l’UTICA, Nabil Aynoubli a souligné que le problème rencontré par l’investisseur Shili est un prototype de la souffrance endurées par les autres investisseurs dans les zones intérieure.

Il a appelé le gouvernement à prendre des décisions rigoureuses pour faciliter les procédures favorisant réalisation des projets et encourageant l’investissement dans les zones intérieures.

LAISSER UNE RÉPONSE