Un microbiologiste âgé de 18 ans développe des piles à combustible qui transforment les déchets organiques en électricité et gagne le grand prix ISEF de $75000.

zied-bel-haj-salem
Ziad Ben Hadj Salem

Le Tunisien Ziad Ben Hadj Salem Lauréat de la catégorie Ingénierie environnementale gagne un prix spécial grâce à son système d’arrosage automatique révolutionnaire.
Tunisie, 17 mai, 2016 – Intel Corporation et Society for Science and Public ont annoncé le grand gagnant du concours ISEF. Han Jie (Austin) Wang, 18 ans, de Vancouver au Canada, est le Lauréat de la première place du Grand Prix de Gordon E. Moore s’élevant a $75.000 pour le développement de piles à combustible microbiennes (PCM) qui convertissent plus efficacement les déchets organiques en électricité. Le prix a été décerné cette année durant Intel International Science and Engineering Fair (ISEF), la plus grande compétition mondiale de recherche scientifique pour les lycéens.

Wang, qui a reçu la plus haute distinction, a identifié des gènes spécifiques dans les bactéries E. coli génétiquement améliorés qui leur permettent de produire de l’énergie de manière efficace. Son système peut produire beaucoup plus de puissance que les procédés de MFC existants à un coût compétitif par rapport à l’énergie solaire, ce qui, selon lui, peut rendre les MFCs commercialement viables.

Syamantak Payra, 15 ans, de Friendswood, Texas, a reçu l’un des deux Prix de la Fondation Intel pour les jeunes scientifiques s’élevant à $50.000 pour le développement d’une genouillère assistée par voie électronique low-cost qui permet à un individu avec une jambe affaiblie de marcher plus naturellement. Lorsque Payra a testé son prototype avec deux personnes partiellement handicapées par la poliomyélite, ceux-ci ont presque immédiatement retrouvé une démarche plus naturelle et une mobilité accrue.
Kathy Liu, 17 ans, de Salt Lake City, Utah, a reçu l’autre Prix de la Fondation Intel pour les jeunes scientifiques de $50.000 pour le développement d’une composante de batterie alternative qui pourrait améliorer considérablement les performances et la sécurité des batteries. La batterie rechargeable de Liu est plus petite et plus légère, sans risque d’incendie inhérent aux batteries lithium-ion, qui sont utilisés dans les avions, les téléphones portables et tableau de bords d’hélicoptère.

« Intel félicite les lauréats de cette année et espère que leur travail inspirera d’autres jeunes innovateurs à mettre leur curiosité et leur ingéniosité au service des défis mondiaux d’aujourd’hui», a déclaré Rosalind Hudnell, vice-président des ressources humaines, directeur des affaires corporate chez Intel et président de la Fondation Intel. « Cette exposition internationale de la science et de l’ingénierie est un excellent exemple de ce qui peut être réalisé lorsque les étudiants de différents milieux, de différentes formations et zones géographiques se réunissent pour partager des idées et des solutions. »
Du côté de la Tunisie c’est Ziad Ben Hadj Salem, âgé de 17 ans, du lycée Pilote de Sousse qui l’emporte dans la catégorie ‘Ingénierie Environnementale’ grâce au développement d’un système d’arrosage automatique des plantes selon le niveau d’humidité du sol environnant. L’objectif étant de réduire la consommation d’eau grâce à un système économique et fait à la main avec des matériaux simples et accessibles. Ziad gagne un prix de $1000 de la Fondation du Roi Abdul Aziz et ses partenaires pour les talents et la créativité.

Intel International Science and Engineering Fair 2016 met sous les projecteurs plus de 1700 jeunes scientifiques sélectionnés parmi 419 foires affiliées dans 77 pays, régions et territoires. Outre les grands gagnants, environ 600 finalistes ont reçu des prix pour leurs travaux de recherche novateurs, dont 22 gagnants des «Meilleurs des Catégories » qui ont reçu chacun un prix de $5.000. La Fondation Intel a également accordé une subvention de $1000 à l’école de chaque gagnant et à la Foire affiliée qu’ils représentent.

La liste suivante des 22 vainqueurs par catégorie, parmi lesquels les Top 3 furent choisis:

intel-challenges-tn

«Nos grands gagnants cette année – Austin, Syamantak et Kathy – démontrent clairement que l’âge n’a aucun impact sur la capacité à mener des recherches et de trouver des solutions à des problèmes importants », a déclaré Maya Ajmera, président et chef de la direction de Society for Science & the Public. « Nous les félicitons non seulement pour leur succès, mais aussi pour leur dévouement et leur travail acharné. Ces gagnants, ainsi que le reste des finalistes Intel ISEF sont les étoiles montantes de la science, de la technologie, l’ingénierie et les mathématiques, et nous sommes impatients de les voir poursuivre leurs passions et leur volonté de faire du monde un endroit meilleur pour les générations futures. »

Intel International Science and Engineering Fair 2016 honore les étudiants scientifiques, inventeurs et ingénieurs du monde les plus prometteurs. Les finalistes sont sélectionnés chaque année parmi des centaines de foires affiliées. Leurs projets sont ensuite évalués sur place par environ 1.000 juges de presque toutes les disciplines scientifiques, chacun avec un doctorat ou l’équivalent de six années d’expérience professionnelle connexe dans l’une des disciplines scientifiques.

Une liste complète des finalistes est disponible dans le programme de l’événement. Intel International Science and Engineering Fair 2016 est financée conjointement par Intel et la Fondation Intel avec des prix complémentaires à travers le soutien de dizaines entreprises, académies, d’organismes gouvernementaux et scientifiques. Cette année, environ 4 millions de dollards ont été attribués.

LAISSER UNE RÉPONSE