Finances publiques : forte progression des dépenses de fonctionnement

L’examen des résultats provisoires de l’exécution du budget de l’Etat, à fin février 2016, fait apparaître une forte progression des dépenses de fonctionnement, a indiqué la Banque Centrale de Tunisie.

Il s’agit notamment, des rémunérations (+20% contre +7,6% une année auparavant) qui peuvent se justifier, en partie, par les versements des rappels au titre de 2015 d’une part, et l’accroissement notable des dépenses d’investissement public qui ont plus que doublé durant la deux premiers mois de 2016.

S’agissant des ressources propres de l’Etat, et plus particulièrement les impôts sur les revenus, elles se sont bien ressenties de la hausse de la masse salariale, conclut la BCT.

LAISSER UNE RÉPONSE