La Tunisie décroche une garantie de prêt de 500 millions $ auprès des Etats-Unis

La Tunisie a signé, le 3 juin, avec les Etats-Unis un accord de garantie de prêt qui va lui permettre d’emprunter 500 millions de dollars à des taux réduits sur les marchés financiers internationaux, a annoncé le ministre tunisien des Finances Slim Chaker (photo).

«La valeur de ce prêt est de 500 millions de dollars, sa durée est de cinq ans et la garantie américaine va nous permettre d’emprunter à un taux de 2% ou moins, au lieu de 6 ou 7% si nous étions sortis seuls sur le marché», a précisé M. Chaker.

«L’accord vise à soutenir la Tunisie alors qu’elle poursuit d’importantes réformes économiques qui fourniront les bases à la croissance et la prospérité», a indiqué le département d’Etat américain dans un communiqué.

La Tunisie a déjà bénéficié de deux garanties de prêt américaines depuis le soulèvement populaire qui a déboulonné le régime dictatorial de Ben Ali en janvier 2011 : sur 485 millions de dollars en 2012 et sur 500 millions en 2014.

Plus de cinq ans après la chute du régime de Ben Ali, la Tunisie peine à relancer son économie rendue exsangue par les troubles politiques et des mouvements sociaux incessants, ainsi que par la multiplication des attentats terroristes. En 2015, l’économie tunisienne a enregistré une croissance inférieure à 1%.

Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé en mai avoir donné son feu vert à un nouveau plan d’aide de 2,88 milliards de dollars sur quatre ans en faveur de la Tunisie.

LAISSER UNE RÉPONSE