Lancement d’un nouveau mécanisme de coopération économique entre la Tunisie et le G7

Un nouveau mécanisme de coopération économique entre la Tunisie et le groupe des sept (G7) a été lancé, mardi, lors d’une réunion qui a rassemblé le ministre des affaires etrangères, Khemaies Jhinaoui et le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Yassine Brahim.

Ce mécanisme vise, selon un communiqué du ministère des Affaires Etrangères, la mobilisation d’un appui exceptionnel à la Tunisie auprès du G7 et de l’Union Européenne pour promouvoir l’économie, accélérer le rythme de la croissance afin de réduire le chômage et impulser le développement régional.

Jhinaoui a affirmé que « la création de ce mécanisme permettra à la Tunisie de faire face aux défis financiers et économiques sans précédent et de contribuer à la reprise de son économie à travers les mesures exceptionnelles qui dépassent les cadres de l’appui traditionnel ».

Le ministre des affaires étrangères a mis l’accent sur l’importance de la participation des ces pays dans la consolidation des efforts de développement de la Tunisie à travers la mobilisation des ressources financières nécessaires, l’appui au plan quinquennal de développement (2016/2020) outre leur participation à la conférence d’investissemnt qui se tiendra les 29 et 30 novembre prochain à Tunis.

« L’appui à la sécurité et la stabilité de la Tunisie et sa réussite à relever les défis politiques et économiques, constituent une priorité pour son environnement régional et international », a souligné le ministre.

Le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale Yassine Brahim, a, pour sa part, relevé l’amélioration des indices d’investissement en Tunisie, ajoutant que ce nouveau mécanisme vise à accélerer le rythme d’investissement et à exécuter les projets inscrits dans le cadre du plan quinquennal.

Les ambassadeurs du G7 et l’ambassadrice de l’Union européenne en Tunisie, ont pour leur part, réitéré la volonté de leurs pays de poursuivre l’appui à l’expérience tunisienne et à participer à travers la participation au nouveau mécanisme d’appui, à la réduction des délais d’examen des projets et des financements et de répondre aux besoins urgents de la Tunisie.

Ils ont par ailleurs réitéré leur volonté de garantir la réussite de la conférence internationale de l’investissement .

LAISSER UNE RÉPONSE