SOTIPAPIER prévoit une croissance en 2016016

Sotipapier, spécialisée dans la production de papier et de carton et cotée sur la Bourse de Tunis, a expliqué au cours de son assemblée générale qui s’est tenue le 17 juin dernier, qu’il était possible qu’elle réalise une économie exceptionnelle grâce à une bonne gestion prévisionnelle de ses stocks d’intrants de production. Ses dirigeants ont expliqué avoir profité de la baisse des prix de la pâte à papier, pour reconstituer ses stocks fin 2015-début 2016 à hauteur de 80% de ses besoins annuels, se protégeant ainsi de la dépréciation récente du dinar, par rapport aux principales devises internationales.

La valeur réelle de l’économie réalisée n’a pas été avancée, mais la Société est apparue confiante aux yeux des actionnaires, et table pour l’exercice 2016, sur un chiffre d’affaires de 72 millions de dinars, soit une progression attendue de 6,5%, et sur une prévision de résultat net de 7,7 millions de dinars contre 7 millions en 2015, soit une hausse estimée de 10%.

La hausse des devises étrangères sur le dinar (monnaie tunisienne), devrait aussi avoir un effet de détournement, en ce sens qu’elle aura désormais plus de marge pour le contrôle des prix, en s’ajustant autant que ses objectifs de marge le lui permettent, par rapport au prix du papier importé, renforçant ainsi sa compétitivité.

L’année 2015 s’est achevée pour l’entreprise sur un résultat net de 7,1 millions de dinars tunisiens, en hausse de 90,5%. Sur la même période, SOTIPAPIER est parvenu à renforcer sa capacité à faire face à ses engagements de court terme, avec ses actifs réalisables sur le court terme. L’écart entre son actif courant et son passif courant était de 153% au 31 décembre 2015. Elle devra cependant surveiller sa trésorerie disponible, qui, sur la période de référence, affiche une situation négative de 4,3 millions de dinars.

Ce dernier point doit néanmoins être mis en parallèle avec les investissements réalisés tout au long de 2015, pour renforcer ses capacités de production et améliorer son outil de production.

LAISSER UNE RÉPONSE