BCT : Emission sur le marché obligataire américain de 500 millions de dollars US

La Tunisie a émis un eurobond de 500 millions de dollars garanti par l’Agence américaine pour le développement international (USAID), a annoncé la Banque centrale de Tunisie (BCT) dans un communiqué rendu public le 4 août.

Le livre d’ordres relatif à cette émission d’une maturité de cinq ans a atteint plus de 3 milliards de dollars, a-t-on ajouté de même source.

«L’émission a été effectuée à des conditions financières avantageuses en termes de taux d’intérêt qui s’est établi à 1,416%, à la faveur d’un livre d’ordres très large et diversifié comprenant une base d’investisseurs de qualité, et d’un montant de soumissions dépassant de 6 fois le montant annoncé», a précisé la BCT dans son communiqué, indiquant que l’opération a été pilotée depuis la salle des marchés de la BCT avec l’assistance depuis Londres de deux banques qui agissaient en tant qu’arrangeurs, en l’occurrence JP Morgan et Goldman Sachs.

Le coût réduit de cette émission s’explique par le niveau bas de la marge qui a été de seulement 33 points de base au-dessus du taux de l’obligation de référence américaine à 5 ans (1,086%), selon l’institut d’émission tunisien.

Le ministère des Finances avait indiqué en juin dernier que le nouvel eurobond serviraà couvrir une partie de son déficit budgétaire et à financer des projets de développement.

La nouvelle sortie de la Tunisie sur le marché international de la dette est la cinquième du genre depuis la chute du régime de Ben Ali en janvier 2011, après l’émission d’un emprunt obligataire «Samourai» sur le marché japonais avec une garantie de l’Agence japonaise de coopération internationale (JBIC), de deux autres emprunts ayant bénéficié d’une garantie américaine en 2014 et d’un eurobond non garanti par un autre Etat en janvier 2015.

Plus de cinq ans après la chute du régime de Ben Ali, suite à une révolte populaire, la Tunisie peine à relancer son économie éreintée par les troubles politiques et des mouvements sociaux incessants, ainsi que par la multiplication des attentats terroristes.

En 2015, l’économie tunisienne a enregistré une croissance inférieure à 1%.

LAISSER UNE RÉPONSE