Bientôt, un cahier des charges pour l’attribution des licences d’exploitation de l’Internet des objets

Le cahier des charges relatif à l’attribution des licences d’exploitation des réseaux de l’Internet des objets (Internet of things) est en cours de préparation par le le ministère des Technologies de la communication et de l’économie numérique a affirmé samedi à l’agence TAP, le ministre Anouar Maarouf, précisant que ces réseaux revetent une importance primordiale dans l’impulsion des la créativité numérique et dans la création des entreprises innovantes, à même de promouvoir l’économie numérique en Tunisie.

L’internet des objets consiste selon l’Union internationale des télécommunications, en une infrastructure permettant de disposer de services évolués en interconnectant des objets (physiques ou virtuels) grâce aux technologies de l’information et de la communication.
Maarouf a souligné également en marge de l’ouverture des journées de recherche de l’Ecole supérieure des communications (Sup’Com), qui se tiennent samedi et dimanche, à Hammamet (gouvernorat de Nabeul), l’importance de la recherche scientifique dans la réalisation du progrès appelant les chercheurs dans le domaine des télécommunications à orienter leurs recherches selon les priorités du pays, en vue de promouvoir l’économie numérique en Tunisie.

Il a, par la même occasion, mis l’accent sur l’importance des thèmes qui seront abordés, lors de cette rencontre, en l’occurrence le cloud computing, au vu de la programmation d’un projet de cloud computing national, qui sera réalisé le cadre du projet Tunisie numérique 2020.

D’après lui, ce projet offrira de nouvelles opportunités pour développer l’exploitation de ce qu’on appelle » Data Center « , ce qui permettra de valoriser les investissements des entreprises et d’améliorer le stockage des données nationales, en vue d’en garantir une exploitation optimale (de ces données), à travers » le Business Intelligence » (BI) ou l’informatique décisionnelle.

LAISSER UNE RÉPONSE