Brian Neubert souligne la détermination de la Tunisie à engager des réformes et drainer l’investissement

M. Brian Neubert, porte-parole du département américain des Affaires étrangères chargé des Affaires africaines, a estimé que la participation tunisienne au forum économique afro-américain est un message qui témoigne de la détermination de la Tunisie à engager les réformes nécessaires afin de drainer l’investissement et de renforcer ses relations économiques avec les USA.

Il a ajouté, dans une déclaration à l’agence TAP, en marge du forum économique afro-américain, que son pays accorde un grand intérêt à la Tunisie et la considère même comme un partenaire prioritaire comme en témoigne l’invitation adressée par le président OBAMA à son homologue tunisien d’assister à cette rencontre en tant qu’invité d’honneur.

S’agissant de la participation des USA à la conférence internationale sur l’investissement prévue en Tunisie les 29 et 30 novembre 2016, le responsable américain a confirmé la présence de son pays à cette manifestation promouvoir la coopération tuniso-américaine.

A cet égard, il a expliqué que le forum de New York est l’occasion pour les pays africains en général et pour la Tunisie en particulier de débattre avec l’administration américaine des conditions de création de nouveaux modèles de coopération dans les secteurs des finances et de l’investissement.

Dans ce même contexte, il a mis l’accent sur l’importance du rôle du secteur privé dans l’impulsion de l’économie partout dans le monde.

Le responsable américain a indiqué qu’une table ronde consacrée à l’expérience tunisienne se tiendra ultérieurement en début du soirée (heure locale) et réunira le président Béji Caid Essebsi, le chef de la diplomatie américaine, John Kerry et la direction du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde pour débattre de l’impulsion de l’investissement et de la promotion de l’emploi des jeunes diplômés de l’enseignement superieur notamment.

A rappeler que le forum économique afro-américain a démarré plus tôt dans la journée avec la participation de 35 chefs d’Etat et 200 entreprises américaines.

LAISSER UNE RÉPONSE