La Banque de l’Habitat compte augmenter ses parts dans la BHCI avec une direction 100% tunisienne

A l’occasion de la présentation de ses résultats financiers et de ses perspectives pour la période 2016-2019, le lundi 19 septembre 2016, la Banque de l’Habitat (BH) de Tunisie a annoncé l’acquisition de 349 700 actions, soit 51,6% du capital de la Banque de l’Habitat de Côte d’Ivoire (BHCI). Le montant de l’opération, inscrite dans le cadre d’un programme de privatisation lancé par le gouvernement ivoirien, est estimé à 1,3 milliards FCFA (2,2 millions $).

Donnant quelques détails sur les perspectives concernant la BHCI, le Directeur général de la BH Ahmed Rjiba, a confié que, suite à cette opération d’acquisition, son institution comptait augmenter ses parts dans la banque ivoirienne, dans les prochaines années. Ceci, en vue d’avoir une marge de manœuvre suffisante pour développer encore plus la BHCI, et ainsi renforcer son positionnement sur le marché ivoirien. A cet effet, la direction générale de la banque et les postes clés seront 100% tunisiens, a-t-il précisé.

Ce qu’il faut comprendre à travers ces propos, c’est que la prise de participation de la BH dans la BHCI ne va pas se limiter aux 51,6% des parts sociales acquis auprès de l’Etat de Côte d’Ivoire. La Banque tunisienne envisage donc de rachat d’autres parts sociales auprès d’autres actionnaires.

Et sur la question, il importe de préciser qu’en attendant la signature officielle de l’accord de cession des parts de l’Etat de Côte d’Ivoire à la BH, le capital de la BHCI est réparti comme suit :

  • 51,6% détenus par l’Etat de Côte d’ivoire qui englobe les 41,3% détenus par l’Etat lui-même, les 5,5% détenus par la Banque nationale d’investissement (BNI) qui est une banque publique, et les 4,8% de la Société ivoirienne de construction et de gestion immobilière (SICOGI) une société d’Etat ;
  • 35,2% détenus par le promoteur immobilier SCI Demack ;
  • 9,9 % détenus par l’assureur SOMAVIE ;
  • 2,2% par la Banque ouest africaine de développement (BOAD),
  • 1,1% par l’assureur NSIA-Vie, filiale du groupe NSIA.

Créée en 1993, la BHCI avait un capital initial de 1,03 milliards de FCFA (1,7 millions $). Son activité principale de financement de l’habitat avait pour objectif de favoriser l’accession à la propriété pour les populations à revenu modeste. Cependant, les difficultés d’accès aux ressources à long terme l’ont amenée à orienter ses activités vers une gamme de produits classiques. Le capital actuel de la banque est de 6 776 000 000 de FCFA (11,5 millions $).

En 2014, la BHCI affichait un total bilan de 65 750 000 000 FCFA (112 millions $), pour des fonds propres estimés à 930 millions de FCFA (1,5 millions $). Le Produit net bancaire se situait à 5 269 000 000 FCFA (8,9 millions $). Le tout, pour un résultat net négatif de -4 297 000 000 FCFA (-7,3 millions $).

En 2015, BHCI qui compte neuf (9) agences et environ 60 000 clients, était classée, en Côte d’Ivoire, 18e banque sur 23, avec moins de 2% de part de marché.

Il n’a pas manqué de souligner, dans ce sens, que la direction générale de la banque et les postes clés seront 100% tunisiens.

En ce qui concerne les autres pays ciblés, M. Rjiba a affirmé que des discussions sont en cours pour une acquisition ou une assistance technique au Tchad et à la  Guinée.

Au final, le responsable a  mentionné qu’à travers le développement de sa présence en Afrique, l’objectif de la BH de Tunisie est de profiter du potentiel du marché africain qui constitue un des principaux relais de croissance pour l’économie tunisienne, d’accompagner les investisseurs tunisiens dans leur développement en Afrique et d’offrir des opportunités de croissance pour les filiales du groupe.

LAISSER UNE RÉPONSE