Christine Lagarde: Les pays membres du FMI seront appelés à œuvrer en vue de booster la croissance mondiale

« Au cours des réunions annuelles du Fonds monétaire international (FMI), les pays membres seront appelés à œuvrer en vue de booster la croissance mondiale qui ne dépassera pas 3,1% en 2016, avant de rebondir à 3,4 % l’an prochain »
FMI Christine Lagarde – Directrice générale

Au cours d’une conférence de presse tenue, jeudi, à Washington, Lagarde a précisé que cette action devra être réalisée sur trois niveaux. Il s’agit de l’adoption de réformes structurelles, la mise en place de politiques monétaires à même de renforcer la demande et l’instauration d’une politique budgétaire en vue de booster la croissance.

Lors de la conférence tenue à la veille du démarrage des réunions annuelles du FMI et de la Banque mondiale (BM) devant se tenir du 07 au 09 octobre 2016, Lagarde a présenté l’agenda du FMI pour la prochaine période, à la lumière d’une conjoncture économique mondiale qui fait face à plusieurs menaces risquant de nuire à la croissance et à la stabilité du système financier mondial.

Les capacités de financement du fonds seront renforcées avant la fin 2019, a-t-elle indiqué, précisant que le FMI a obtenu des engagements de la part des pays membres estimés à environ 344 milliards de dollars, précisant que ces derniers seront signés au cours des prochains jours.

S’agissant de la sortie de la Grande Bretagne de la zone Euro, elle affirmé : » nous avons mis plusieurs scénarios dont l’interaction avec la sortie de ce pays « . Pour Lagarde, ce qui s’est passé est le scénario le plus léger de tous ceux conçs par le FMI en cas de sortie de la Grande Bretagne de la zone Euro.

La Tunisie qui participe aux réunions annuelles du FMI et de la BM, œuvre à mobiliser l’appui des deux institutions de Bretton Woods pour le financement de son plan de développement quinquennal (2016/2020).

La délégation tunisienne rencontrera des responsables du FMI qui a signé (en avril dernier) un nouveau programme de coopération avec la Tunisie lequel s’étalera sur 34 mois. Ce nouveau programme permettra à la Tunisie d’obtenir des financements de 2,9 milliards de dollars.

La Tunisie ambitionne d’obtenir une tranche supplémentaire pour le financement du budget de l’Etat après l’obtention d’une première tranche d’une valeur de 319,5 millions de dollars en mai dernier.

 

LAISSER UNE RÉPONSE