CSPV : développer un lobbying fort en faveur du secteur photovoltaïque

Etre la voix du secteur photovoltaïque en Tunisie, en développant un lobbying fort en faveur de ses acteurs et défendre ses positions auprès des pouvoirs publics telle est la mission de la Chambre syndicale du photovoltaïque (CSPV) présentée vendredi par ses responsables à l’occasion de l’assemblée des installateurs et intégrateurs en photovoltaïque, tenue Tunis.
Cette assemblée a été pour la CSPV l’occasion de communiquer sur ses actions et objectifs et de présenter son partenariat avec l’Association solaire allemande (BSW). Un partenariat qui vise selon Ali Kanzari, Président de la chambre à » renforcer les capacités de la Chambre, nouvellement créée en 2015, à défendre les intérêts du secteur photovoltaïque, en profitant du savoir-faire de son partenaire allemand fort de 30 ans d’expérience «.

Ali Kanzari a aussi évoqué les objectifs de la CSPV dont essentiellement, la fédération des entreprises tunisiennes du secteur photovoltaïque en développant un réseau professionnel étendu, l’encouragement et l’incitation à l’investissement, à l’innovation et à la création de valeur, l’accompagnement des entreprises en leur fournissant soutien, conseil et information et la promotion de l’image du pays au-delà des frontières et du partenariat international, outre la participation aux cotés des pouvoirs publics à l’élaboration et la mise en place d’une politique favorable à l’essor du secteur photovoltaïque.

« Réduire le déficit énergétique du pays et réaliser l’objectif de 30% d’énergie renouvelable dans le mix énergétique, d’ici 2030, requièrent une meilleure concertation avec les professionnels du secteur et les organisations professionnelles qui le représentent, afin de lever toutes les contraintes qui s’opposent à son développement » a souligné encore Kanzari, à l’agence TAP, déplorant notamment l’instauration de droits de douanes de 20% sur les modules PV et la réduction des subventions relatives à la production d’électricité dans les bâtiments solaires.

Toujours dans l’optique de promouvoir le secteur des énergies renouvelables, le président de la CSPV, a aussi appelé à l’accélération de l’adoption des décrets d’application relatifs à la loi sur les énergies renouvelables et à la mise en place d’une politique tarifaire qui prend en considération les intérêts des investisseurs nationaux.

Il est à noter que, la CSPV qui représente les intégrateurs en photovoltaïque en Tunisie, relève de la Fédération nationale de l’électricité et de l’électronique (FEDELEC) de l’UTICA.

LAISSER UNE RÉPONSE