Express Air Cargo obtient son agrément d’exploitation aérienne

La première compagnie aérienne tunisienne de fret « Express Air Cargo », a obtenu mardi, l’agrément d’Exploitation Aérienne (AOC), délivré par le ministère du transport.
Le PDG de la compagnie Anis Riahi, a affirmé au cours de la cérémonie de signature de l’AOC, que l’agrément marque la naissance de la compagnie, dont le projet a débuté en 2015 (5 vols/semaine), avec un avion charter (loué) et un équipage étranger, à partir de l’aéroport d’Enfidha vers Malte et Cologne (Allemagne).

Créée par Express Logistic et UPS, la société est devenue une compagnie avec un capital 100% tunisien et des employés tunisiens (102 collaborateurs) dont un équipage composé de 25 personnes selon Riahi.

Et d’ajouter que les pilotes de la compagnie sont des anciens pilotes de TUNISAIR et NOUVELAIR, outre la formation de nouveaux équipages pour les 10 et 15 prochaines années.
La compagnie a déjà, investi, 32 MD, et acheté 2 avions Boeing 737 (20 tonnes chacune), et compte porter cet investissement à 160 MD. L’objectif a-t-il encore dit, est d’atteindre 12 avions cargo (location et achat) vers, la fin de 2018, et un nombre de collaborateurs d’environ 450, d’ici deux ans.

Le PDG de la société a souligné qu’Express Air Cargo vise à jouer le rôle de relais logistique entre l’Afrique et l’Europe, tout en oeuvrant à renforcer les échanges inter-Afrique, les sociétés exportatrices et l’approvisionnement des entreprises en matières premières nécessaires pour la production.

Des programmes de coopération avec les  et le Centre de Promotion des Exportations (CEPEX) sont actuellement en cours, afin d’identifier les moyens de soutenir ces entreprises de manière à leur permettre d’accéder à de nouveaux marchés.

Les activités de la compagnie cibleront, initialement, les pays de l’Afrique du Nord et quatre pays européens (France, Allemagne, Espagne et Malte) avant de les étendre, à partir de janvier 2017, vers l’Afrique Centrale et l’Afrique de l’Ouest (Douala, Akra, Abidjan et Conakry), a-t-il ajouté soulignant toutefois, qu’un problème se pose au niveau de la maintenance des avions, vu l’inexistence d’un centre de maintenance certifié en Tunisie.
Le ministre du transport Anis Ghedira a souligné que le secteur du fret aérien dont l’activité ne dépasse pas 3% des marchandises transportées, est confrontée à des difficultés liées notamment, à la concurrence du transport maritime et à l’absence de compagnies spécialisées en fret dans les aéroports tunisiens.

La signature de l’agrément d’exploitation aérienne intervient après la vérification de la conformité de la compagnie aux conditions et mesures en vigueur dans le domaine de l’aviation civile particulièrement, en ce qui concerne la sécurité aérienne, a-t-il rappelé.
Et d’ajouter que la société a entamé, après l’obtention de l’accord de principe verbal du conseil national de l’avion civile, ( juillet 2015), en collaboration avec le département du transport, la mise en place de ses structures et l’élaboration des manuels techniques dont les résultats ont été positives selon un audit-terrain de la société.

LAISSER UNE RÉPONSE