La Tunisie dispose d’un bon environnement d’investissement

La Tunisie dispose d’un bon environnement d’investissement ce qui est de nature à favoriser le développement de ses relations économique avec la Suéde mais elle fait face à plusieurs défis notamment, le chômage et la sécurité a déclaré la ministre suédoise des Affaires étrangères, Margot Wallstrom.

Intervenant lors forum économique tuniso-suédois, tenue mercredi, à Tunis, la ministre a fait savoir que des discussions ont été engagées entre les deux pays durant les deux dernières années, afin d’identifier les opportunités de coopération et d’investissement notamment, dans les secteurs de l’’infrastructure, du transport, des TICs et de l’industrie.
L’objectif est d’élargir la coopération entre les deux pays et entre les entreprises tunisiennes et suédoises d’autant que la Tunisie est devenue un exemple en dépit du défi sécuritaire, a-t-elle déclaré.

Pour sa part le directeur général de la FIPA (Agence de Promotion de l´Investissement Extérieur) Khalil Laabidi a rappelé que ce forum se tient à l’occasion de la réouverture de l’ambassade de suède à Tunis, après 14 ans de fermeture (en 2001). La réouverture de l’ambassade est à même de contribuer au développement des investissements suédois en Tunisie, à la création d’emplois, à ’identification de nouvelles opportunités de coopération et la facilitation des transactions commerciales entre les deux pays.
Il s’agit de mettre en place « un partenariat gagant/gagnant », de faire bénéficier la Tunisie des investissements et du transfert technologique d’autant que le Suède peut tirer profit de la position stratégique de la Tunisie pour mieux se positionner et conquérir des marchés en Afrique.

Actuellement 8 sociétés suédoises de renommée (1380 employés) opèrent dans le pays et la Tunisie peut tirer profit de l’expérience suédoise notamment dans le domaine des TICs, la protection de l’environnement et l’économie verte, de l’industrie automobile et des services, a-t-il dit.

Au sujet de la conférence internationale sur l’investissement qui se tiendra, les 29 et 30 novembre à Tunis, Laabidi a souligné que des fonds d’investiment et des grands groupes suédois prendront part à ce rendez-vous.

En 2015, les échanges commerciaux entre les deux pays ont atteint 30 millions de dinars à l’export et 217 millions de dinars à l’import.
100 millions d’euros, ajoutant sur le potentiel de développement de ces investissements notamment dans les domaines de la Technologie, de l’énergie, des industries mécaniques et électroniques.

LAISSER UNE RÉPONSE