Le Groupe Crédit Agricole table sur un taux de croissance de 2,2% en Tunisie en 2017

Le Département des études Economiques du groupe français Crédit Agricole S.A, table, dans sa note hebdomadaire « l’actualité des pays émergents au 28 octobre 2016″, sur un taux de croissance de 2,2% en 2017 en Tunisie et de 1,6% en 2016 contre 0,8% en 2015.

Quant à l’inflation, elle devrait atteindre, selon la même note, 4,4% en moyenne pour toute l’année 2016 et 4,2% en 2017, contre 4,9 en 2015.

S’agissant du déficit de la balance courante, il devrait se situer à – 8,5% du PIB en 2016, avant de passer à -7,5 en 2017, contre – 9,4 % en 2015.

Commentant, depuis Paris, les prévisions du Groupe Crédit Agricole, l’expert financier Achraf Ayadi regrette la situation délicate du pays, comparé au reste des pays émergents. Son inquiétude est d’autant plus grande que « la première mouture de la Loi de Finances pour 2017 ne permet pas de mettre le pays sur le sentier de la croissance, de préserver le niveau de vie des tunisiens et de maîtriser l’endettement étranger ».

Achraf Ayadi estime encore « que la concomitance d’une pression fiscale accrue sur les acteurs économiques, d’une inflation relativement élevée et d’une faible croissance, pourraient in fine conduire à une forte contraction de la demande et donc à un phénomène de déflation ». « Il faut aider les PME et les ménages à reprendre confiance dans l’économie et dans la gestion de l’Etat pour éviter une récession de forte ampleur», recommande l’expert en finances.

LAISSER UNE RÉPONSE