L’ORÉAL MAROC et L’UNESCO célèbrent les 10 ans du programme « Pour les Femmes et la Science »

5 femmes scientifiques récompensées par une bourse de 10.000 euros chacune.

La Fondation L’Oréal et L’Unesco mènent chaque année depuis 18 ans le programme « For Women In Science », qui encourage et honore des femmes scientifiques remarquables du monde entier et dont les recherches contribuent à faire avancer la science.

Ce partenariat a été établi dans le but de soutenir des femmes scientifiques à différents moments de leur carrière et de mettre en lumière l’absence de parité hommes-femmes au sein de la communauté scientifique, non seulement en récompensant et en aidant des chercheuses en activité mais aussi en veillant à ce que ces femmes puissent devenir des modèles pour les jeunes filles. En donnant à la science un visage plus féminin, le programme entend encourager les jeunes femmes d’aujourd’hui à devenir les chercheuses de demain.

10 ans d’engagement, 52 boursières

Depuis 2007, la filiale L’Oréal Maroc déploie localement ce programme qui a pris en 2014 une dimension régionale en couvrant 4 pays du Maghreb : Maroc, Algérie, Tunisie et Libye. En élargissant le programme au Maghreb, L’Oréal Maroc crée ainsi de nouvelles opportunités pour la science et pour les femmes maghrébines.

Le 12 octobre 2016, à Casablanca, le programme L’Oréal-UNESCO « Pour les Femmes et la Science » a célébré son 10e anniversaire et sa 3e édition Maghreb lors d’une prestigieuse cérémonie de remise des bourses en présence de Philippe RAFFRAY, Directeur Général de L’Oréal Maroc, et de SalahKhaled représentant de l’UNESCO Maghreb. Hassan BELGUENANI, responsable du secteur des sciences naturelles et exactes pour le bureau de l’UNESCO Maghreb, et plusieurs autres grands noms du domaines étaient également présents.

5 chercheuses (1 Algérienne, 2 Tunisiennes et 2 Marocaines) ont été récompensées et ont bénéficié d’une bourse de 10.000 euros chacune.

loreal-maroc-et-lunesco-celebrent-les-10-ans-du-programme-pour-les-femmes-et-la-science-challenges-tn
LYDIA BENKAIDALI, SAFA SOUILEM, RYM BENSALLEM, NEZHA SENHAJI, KAOUTAR BENTAYBI

Les 5 Boursières « Pour les Femmes et la Science Maghreb 2016 »

ALGÉRIE

Nom : LYDIA BENKAIDALI
Discipline : Chimie Physique et Théorique
Spécialisation : Biologie computationnelle/ Modélisation moléculaire
Sujet : Etude et applications de nouveaux modèles géométriques des canaux d’accès au site actif de certains cytochromes P450 humains par des ligands volumineux
Institution : Université de Bizerte (TUNISIE) / UPMC (Paris 6)

TUNISIE
Nom : SAFA SOUILEM
Discipline : Ingénierie des sciences et de la technologie / Ingénierie Bio ressources
Spécialisation : Nanotechnologie alimentaire
Sujet : développement des produits innovants à partir des plantes (sous- produits de l’olivier : feuilles, margine) et des sources marines (micro algues) qui servent comme aliments fonctionnels, produits nutraceutiques, voire pharmaceutiques.
Institution:University of Tsukuba, Japan

TUNISIE
Nom :RYM BENSALLEM
Discipline : Biologie
Spécialisation : Bactériologie. Nouvelle génération de méta génomique
Sujet : Approches novatrices pour la découverte de nouvelles molécules antibactériennes à partir des communautés microbiennes du sol.
Institution : Laboratoire de Microorganismes et Biomolécules Actives/ Faculté des sciences de Tunis/ Université de Tunis Al Manar

MAROC
Nom : NEZHA SENHAJI
Discipline : Médecine
Spécialisation : Biologie cellulaire – Cancérologie.
Sujet : les traitements qui feront progresser la connaissance sur les facteurs moléculaires impliqués dans la prolifération cellulaire, la mort cellulaire, la métastase, et dans la résistance aux médicaments
Institution : Laboratoire de Génétique et de pathologies moléculaires/ Faculté de médecine et de pharmacie Casablanca / Université Hassan II

MAROC
Nom : KAOUTAR BENTAYBI
Discipline : Médecine
Spécialisation : Génétique, Biotechnologie/ Biologie Moléculaire

Sujet : recherche sur des virus antibactériens en tant que vecteur pour l’immunothérapie qui cible les tumeurs métastasées du cancer du sein qui se sont propagées au cerveau.
Institution : Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat/ Université Mohamed V Rabat

loreal-maroc-et-lunesco-celebrent-les-10-ans-du-programme-pour-les-femmes-et-la-science
LYDIA BENKAIDALI, SAFA SOUILEM, RYM BENSALLEM, NEZHA SENHAJI, KAOUTAR BENTAYBI

Le Jury 2016
Président du Jurydepuis 2009 : Professeur Abdelaziz Benjouad, vice-président du département Recherche & Développement de l’Université Internationale de Rabat et professeur biologiste de l’enseignement supérieur. Membre de plusieurs sociétés savantes, il possède 25 ans d’expérience, de valorisation et de formation aux métiers de la recherche. Ayant obtenu son doctorat d’Etat ES-Sciences à l’Université Mohammed V-Agdal en 1987, il a exercé le métier d’enseignant-chercheur avant de diriger l’équipe du laboratoire de Recherche et d’en devenir le directeur. Maître de conférences à l’École pratique des hautes études (Sorbonne) et chercheur à Paris (Institut Pasteur, Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, CNRS, INSERM), il est aussi l’auteur d’une centaine de publications et brevets. Ayant assuré la Direction scientifique (2009-2013) du Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique, il en devient le Directeur en 2011. Depuis mars 2013, Professeur Abdelaziz Benjouad occupe le poste de vice-président en charge de la Recherche & Développement à l’Université Internationale de Rabat, première université marocaine, dans le cadre d’un partenariat public-privé dans le domaine de l’enseignement supérieur.

Professeur Katim Alaoui est Directrice Générale de la Fondation Mohammed VI pour la Recherche et la Sauvegarde de l’Arganier et Responsable de l’Équipe de Recherche en Toxico-Pharmacodynamie de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de l’Université Mohammed V-Souissi de Rabat. Diplômée de la faculté de pharmacie de Bordeaux, Professeur Katim Alaoui officie au Maroc depuis 20 ans et a débuté sa carrière dans la recherche sur les plantes médicinales marocaines. Elle enseigne à la faculté de pharmacie de Rabat et double son approche thérapeutique du métier en mettant en avant un volet écologique et socioéconomique.

Professeur RajaâCherkaoui El Moursli enseigne la physique nucléaire et la physique des hautes énergies. Vice-présidente de l’université Mohammed V de Rabat, elle est également membre de l’Académie Hassan II des Sciences et Techniques. Professeur RajaâCherkaoui El Moursli a suivi ses études supérieures, jusqu’au doctorat en sciences physique, à l’Université Joseph Fourier de Grenoble. Surnommée « la militante de la recherche », Professeur Cherkaoui a représenté le continent africain, lors de la remise de prix L’Oréal-Unesco 2015, pour sa contribution majeure en Physique des hautes énergies et physique nucléaire : la preuve de l’existence du Boson de Higgs (Particule responsable de la création de masse dans l’univers).

Professeur Masmoudi est Directeur de l’institut Supérieur de Biotechnologie à Sidi Thabet-Tunis et Professeur de l’enseignement supérieur en Biochimie et Biologie Moléculaire. Il a obtenu son diplôme de maîtrise en Biochimie et Biologie Moléculaire et Cellulaire à l’Université Louis Pasteur de Strasbourg (France) en juin 1984. Quatre ans plus tard, il a obtenu un doctorat en Biologie Moléculaire et Cellulaire. Ses principales recherches ont été effectuées dans le laboratoire du professeur Paul Mandel au CNRS Strasbourg puis un post doctorat avec le professeur A.N. Malviya. Il a été recruté en tant qu’assistant d’enseignement supérieur en 1989, puis maître-assistant en 1993 à la Faculté de Médecine de Monastir. Il a soutenu son Doctorat d’Etat en 1993 et a été promu professeur en biochimie et biologie moléculaire à la Faculté des sciences de Monastir en janvier 1997 et titulaire en 2003. Depuis 2012, il est le Directeur de l’Institut supérieur biotechnologie de Sidi Thabet-Tunis.

Manifeste #POURLESFEMMESETLASCIENCE
Dans le but de promouvoir la place de la femme dans les milieux scientifiques, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO ont lancé un Manifeste Pour les Femmes et la Science qui vise à sensibiliser et mobiliser le grand public autour de cette cause. Les 6 engagements du Manifeste #POURLESFEMMESETLASCIENCE sont :

  1. Susciter des vocations scientifiques chez les jeunes filles.
  2. Faire tomber les barrières qui empêchent les femmes de science de poursuivre
    une carrière à long terme.
  3. Favoriser l’accès des femmes aux postes scientifiques de haut niveau et aux postes décisionnels.
  4. Célébrer auprès du grand public la contribution des femmes scientifiques aux progrès
    de la science et de la société.
  5. Garantir la parité dans les instances et manifestations scientifiques (colloques, commissions et conseils d’administration) en terme de participation et de leadership.
  6. Favoriser le mentorat et l’accès aux réseaux pour les jeunes scientifiques afin de leur permettrede planifier et de développer leurs carrières à la hauteur de leurs espérances.

Le moment est donc venu pour redoubler d’efforts et accélérer le changement !
Rejoignez le mouvement et aidez-nous à obtenir le plus grand nombre de signatures du Manifeste Pour les Femmes et la Science par le plus grand nombre : http://www.fwis.fr/fr/manifesto

LAISSER UNE RÉPONSE