Signature d’un memorendum d’entente entre la Tunisie et la Roumanie

Un memorendum d’entente a été signé, jeudi, à Bucarest, entre le ministre des Affaires étrangères, Khmaies Jhinaoui, et son homologue roumain, Laz?r Com?nescu visant à développer la coopération bilatérale qui s’est renforcée depuis 2011, notamment dans les domaines du tourisme, du commerce, de l’enseignement supérieur et de la culture.
Selon la page officielle du ministère des AE, Jhinaoui a déclaré lors d’une conférence de presse commune avec son homologue roumain que la Tunisie dispose d’une volonté réelle à impulser les relations avec la Roumanie dans les domaines politique et économique.

Il a rappelé que cette visite est la première du genre pour un ministre tunisien des Affaires étrangères en Roumanie depuis 2008. Cela est dû, a-t-il dit, à la préoccupation, ces dernières annèes, de la Tunisie par les questions relatives à la transition démocratique.
Selon Jhinaoui, il a été convenu de tenir à Tunis une commission mixte tuniso-roumaine au niveau des ministres des AE des deux pays aux premiers mois de 2017, précisant que cette commission sera précédée par une réunion d’experts afin de fixer les domaines de coopération bilatérale pour la période à venir.

Selon un communiqué du département des AE, cette visite, effectuée par Jhinaoui à l’invitation de son homologue roumain et qui coïncide avec la célébration du 60e anniversaire des relations diplomatiques établies entre les deux pays, a permis au ministre tunisien d’effectuer une série d’entretiens notamment avec le président de la République roumaine, le vice-premier ministre roumain, le ministre roumain de l’économie et nombre de députés du parlement roumain.

La visite du ministre des AE en Roumanie a été aussi l’occasion de discuter du climat d’investissement en Tunisie et de la conférence internationale sur le soutien de l’économie tunisienne prévue, les 29 et 30 novembre prochain, à Tunis, précise la même source.
Par ailleurs, plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun ont pu être abordées lors d’une séance de travail entre les deux ministres des AE, à l’instar de la situation en Syrie et en Libye et dans le Moyen-Orient en général.

Le ministre roumain a, pour sa part, souligné la détermination de son pays à faciliter les conditions d’études et d’hébergement aux étudiants tunisiens dans les universités roumaines et à identifier de nouvelles perspectives de coopération bilatérale dans le domaine de la recherche scientifique et académique, précise encore le communiqué.

LAISSER UNE RÉPONSE