Tourisme: Hausse de 4% des arrivées de touristes internationaux au premier semestre 2016

Les arrivées de touristes internationaux dans le monde ont progressé de 4% entre janvier et juin 2016 par rapport à la même période de l’année dernière. Selon le dernier Baromètre OMT du tourisme mondial, les destinations du monde entier ont accueilli 561 millions de touristes internationaux (visiteurs passant la nuit), 21 millions de plus qu’en 2015.

L’Asie et le Pacifique ont fait preuve d’un regain de vigueur au cours de ce premier semestre 2016 avec 9% d’arrivées internationales supplémentaires, la plus belle avancée de toutes les régions du monde. Dans les Amériques, les arrivées internationales ont grimpé de 4%, dopées par l’Amérique centrale et l’Amérique du Sud. L’Europe (+3%), affiche des résultats inégaux, avec une croissance solide dans de nombreuses destinations mais des résultats plus moroses dans d’autres. En Afrique (+5%), les destinations subsahariennes ont fortement rebondi tandis que l’Afrique du Nord enregistre toujours de maigres résultats. Les données limitées concernant le Moyen-Orient suggèrent une régression de 9% des arrivées internationales au cours de ce dernier semestre, mais les résultats varient d’une destination à une autre.

« Dans le monde entier, le tourisme a démontré qu’il était l’un des secteurs économiques les plus résilients. Il crée des millions d’emplois à une époque où l’un de nos défis majeurs est d’offrir la perspective d’un avenir meilleur aux habitants de toutes les régions. N’oublions pas qu’il noue aussi des liens entre des personnes de toutes nationalités et origines et que, ce faisant, il estompe les stéréotypes et lutte contre la peur et la méfiance »

le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai.

« La sûreté et la sécurité sont incontournables pour le développement du tourisme et nous devons œuvrer davantage de concert pour que les voyages se déroulent dans un cadre sûr, sécurisé et fluide. L’heure n’est pas à ériger des murs ni à chercher des coupables ; le moment est au contraire venu de forger une alliance fondée sur une même vision et sur des responsabilités communes » a-t-il ajouté.

Résultats régionaux
Impulsée par une forte demande intrarégionale, la croissance s’est accélérée en Asie-Pacifique avec un bond de 9% des arrivées internationales entre janvier et juin. L’Océanie arrive en tête du classement régional (+10%) suivie de l’Asie du Nord-Est, de l’Asie du Sud-Est (+9% dans les deux cas) et de l’Asie du Sud (+7%).

Les arrivées de touristes internationaux en Europe ont augmenté de 3% au premier semestre 2016, avec des résultats inégaux selon les destinations. L’Europe du Nord, ainsi que l’Europe centrale et de l’Est, ont enregistré une hausse de 5% du nombre des arrivées internationales. De nombreuses destinations ont affiché des résultats positifs mais la croissance en Europe occidentale (+1%) et en Europe méridionale méditerranéenne (+2%) a été timide.

Dans les Amériques, les arrivées internationales ont évolué conformément à la moyenne mondiale, en progressant de 4% au premier semestre de l’année. De nombreuses destinations de la région ont continué de profiter de l’importance des flux émetteurs des États-Unis. L’Amérique centrale (+7%) et l’Amérique du Sud (+6%) se sont situées à la tête de la région, devant les Caraïbes et l’Amérique du Nord où les arrivées ont respectivement augmenté de 4%.

Malgré le manque relatif de données disponibles pour l’Afrique, les arrivées internationales pourraient y avoir augmenté de 5%. L’Afrique subsaharienne se redresserait avec vigueur (+12%), mais l’Afrique du Nord régresserait de 9%. Les arrivées internationales au Moyen-Orient reculeraient de 9% avec des résultats inégaux selon les destinations.

Perspectives positives pour le second semestre de l’année
En général, le premier semestre d’une année représente environ 46% du volume annuel des arrivées internationales. Pour le second semestre 2016, les perspectives sont globalement positives. Les pays qui ont déjà communiqué leurs résultats de juillet ou d’août font état d’une poursuite de la croissance pendant la saison estivale de l’hémisphère nord. Le Groupe d’experts de l’OMT estime également que la période mai-août a été favorable et que celle de septembre-décembre s’inscrira dans les tendances du premier semestre. Le niveau de confiance est plus élevé pour l’Afrique, les Amériques et l’Asie-Pacifique, les experts restant plus prudents pour l’Europe et le Moyen-Orient.

La demande de voyages à l’étranger varie selon les marchés émetteurs
La Chine, le premier marché émetteur mondial, continue d’afficher un taux de croissance à deux chiffres des dépenses de voyages internationaux (+20% au premier trimestre 2016) dans la région et ailleurs. Grâce à la santé du dollar, les États-Unis, le deuxième marché émetteur mondial, ont vu leurs dépenses de voyages internationaux s’élever de 8% de janvier à juillet. Les dépenses du troisième marché, l’Allemagne, ont augmenté de 4% pendant les sept premiers mois de l’année. La demande de voyages internationaux a été musclée au cours du premier semestre 2016 dans d’autres marchés comme l’Espagne (+20%), la Norvège (+11%), l’Australie (+10%) et le Japon (+6%). Par contre, les dépenses de la Fédération de Russie et du Brésil restent faibles, reflétant les contraintes économiques et la dépréciation des devises de ces deux pays.

OMT

LAISSER UNE RÉPONSE