Un financement de 710 MD pour la rénovation du réseau et des stations de l’ONAS dans le cadre du programme de dépolllution « DEPOLMED »

Dix stations d’épuration et 89 stations de pompage de l’Office National de l’Assainissement (ONAS) vont être réhabilitées dans le cadre du programme de dépollution de la Méditerranée « DEPLOMED », qui s’étend sur la période 2017-2025. Le programme prévoit également l’extension du réseau d’assainissement en Tunisie, de 1090 km et le renforcement des capacités de l’ONAS en matière d’amélioration, d’exploitation et d’entretien des ouvrages en plus de la maitrise des rejets industriels.

Le projet est cofinancé par l’Agence Française de Développement (AFD), la Banque européenne d’investissement (BEI) et L’Union Européenne (UE) moyennant un crédit d’ un montant 710 MD, remboursable sur 25 ans avec 7 ans de grâce, et un don de 20 MD.
Selon le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, qui assistait, jeudi, à Tunis, à une journée de lancement de DEPLOMED, le programme vise, principalement, à améliorer la qualité des eaux usées traitées dans le sens d’une conformité aux normes internationales et partant leur réutilisation, notamment, dans l’irrigation de l’agriculture. 40% des eaux usées traitées ne respectent pas les normes internationales, d’après lui.

Il a fait entendre, dans une déclaration à l’agence TAP, que la finalité est aussi de faire face aux effets des changements climatiques et au manque de précipitations à travers l’utilisation des eaux traitées. Il s’agit aussi de réduire les quantités d’eau polluées déversées dans la mer méditerranéenne, qui assure 30% du trafic maritime mondial.

Le projet sera réalisé sur deux phases, d’après Habib Omrane, PDG de l’ONAS. La première s’étend sur la période 2017-2021 et cible quatre villes et porte sur la reconstruction de la station de Sud Méliane à Ben Arous, qui déverse, actuellement, les eaux usées traitées dans Oued Méliane et dans la mer. Elle concerne également la reconstruction de la station d’épuration de Jedaida qui déverse ses eaux à Oued de Medjerda, de la station de Kélibia et 2 stations à Sousse Nord.

La deuxième qui se poursuivra de 2021 jusqu’à 2025, portera sur la réhabilitation et la reconstruction des stations d’épuration à Korba, Msaken, Monastir, Houmet Souk, Sidi Mehrez et Djerba Aghir.

Pour mémoire, l’AFD avait déjà accordé à l’ONAS des financements de 250 millions d’euros pour la réalisation de projets bénéficiant à environ 1 million d’habitants dans 900 quartiers.

LAISSER UNE RÉPONSE