Beate Merk : Engagement de la Bavière à poursuivre son appui à la Tunisie dans plusieurs domaines

La ministre bavaroise des Affaires européennes et des Relations internationales, Beate Merk, a réaffirmé, jeudi, l’engagement de l’Etat libre de Bavière à poursuivre son appui aux efforts de la Tunisie pour booster son économie, réaliser le développement régional et répondre aux attentes de sa jeunesse.

Lors de son entretien avec le ministre des Affaires étrangères Khemaïes Jhinaoui, elle a également souligné l’entière disposition de la Bavière à examiner les demandes tunisiennes et à renforcer les mécanismes de coopération bilatérale en matière de formation des diplômés du supérieur et de matching.

Selon un communiqué du département des Affaires étrangères, la rencontre a permis de mettre l’accent sur la volonté partagée d’intensifier la coopération bilatérale dans les domaines du tourisme, des arts, de la culture et de restauration des monuments historiques.
Cette visite de deux jours, la cinquième pour la responsable bavaroise depuis 2011, s’inscrit dans le cadre des concertations politiques permanentes entre de hauts responsables tunisiens et bavarois, conformément à la déclaration de principes commune conclue en novembre 2012.

De son côté, le chef de la diplomatie tunisienne a exprimé l’aspiration de la Tunisie à un soutien plus conséquent de ses amis et partenaires pour relever ses défis, booster son économie, réaliser le développement régional et réduire le chômage particulièrement chez les diplômés du supérieur, faisant état des larges opportunités qui s’offrent pour développer la coopération avec l’Etat libre de Bavière.

A cet égard, il a souligné la volonté de la Tunisie de tirer profit des expériences et des expertises bavaroises en matière de tourisme, d’enseignement supérieur, de formation professionnelle et d’industries mécaniques, notamment dans les domaines des composantes automobiles et aéronautiques.

Dans le même contexte, le ministre a passé en revue les réformes sectorielles et structurelles engagées par la Tunisie et les incitations prévues par la nouvelle loi d’investissement pour améliorer le climat d’affaires en Tunisie.

LAISSER UNE RÉPONSE