Johannes Hahn : L’aide financière de l’UE à la Tunisie pourrait atteindre environ 800 millions d’euros par an d’ici 2020

« En plus de l’augmentation de l’aide financière en faveur de la Tunisie, avec une enveloppe de 300 millions d’euros prévue pour 2017, une aide supplémentaire devrait être obtenue auprès des institutions financières européennes, qui pourraient mobiliser environ 800 millions d’euros par an d’ici 2020 », a déclaré le commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, lors d’une conférence de presse, organisée mardi, en marge de la première journée de la Conférence internationale sur l’investissement.

Hahn a aussi souligné la réussite de la première journée de cette conférence qui a attiré plus de 70 pays, évoquant une communication conjointe adoptée, fin septembre dernier, à Bruxelles par la Commission européenne et plaidant pour un renforcement du soutien de l’UE à la Tunisie.

Il a par ailleurs, réaffirmé l’engagement européen à soutenir les efforts déployés par la Tunisie pour réussir sa transition économique et sociale et relever les défis auxquels elle est confrontée, rappelant que la coopération et les aides financières européennes ont connu, depuis la révolution, une tendance haussière pour s’établir, globalement, à 3 milliards d’euros, ce qui place la Tunisie parmi les pays qui ont le plus bénéficié du soutien européen.

Le responsable européen a précisé que l’aide de l’UE à la Tunisie, est plutôt orientée vers les domaines de l’environnement, l’énergie, l’immigration, la sécurité, l’éducation, l’agriculture et la société civile. Sur le long et moyen terme, cette aide sera, selon lui, axée sur les problématiques relatives à la jeunesse, l’emploi des jeunes et la formation professionnelle.

Il a ainsi exhorté les autorités tunisiennes à accélérer le rythme des réformes économiques, à favoriser la bonne gouvernance, la mise à niveau du tissu des entreprises dans l’objectif d’instaurer un climat favorable aux affaires et aux investissements. Le responsable européen a aussi relevé, la nécessité pour la Tunisie de diversifier son économie, étant actuellement très dépendante du tourisme et de l’agriculture. Et de conclure, « notre coopération ira crescendo, dans l’objectif de faire de la Tunisie, un hub économique à l’échelle régionale et internationale et un vrai portail sur l’Afrique »

Pour mémoire, le nombre des entreprises européennes implantées en Tunisie s’élève aujourd’hui à 3000 entreprises, soit 80% des entreprises étrangères en Tunisie, et qu’elles emploient plus de 300 mille personnes.

LAISSER UNE RÉPONSE