La Tunisie, 3ème grand marché du capital-investissement en Afrique du Nord

Le Maroc et l’Egypte continuent de dominer le marché du capital-investissement en Afrique du Nord, représentant 81% de la valeur de toutes les transactions dans la région depuis le début de la décennie, selon une nouvelle étude citée par le magazine Forbes.

Le Maroc a une légère avance sur l’Egypte, les deux pays représentant respectivement 41% et 40% de la valeur totale des transactions. Le deuxième marché le plus significatif a été la Tunisie, avec 13% de la valeur totale des transactions.

Les chiffres, compilés par l’Association africaine de capital-risque, couvrent la période entre janvier 2010 et juin 2016, durant laquelle 139 transactions de capital-investissement ont été annoncées dans la région pour une valeur totale de 2,4 milliards de dollars.
En termes de nombre de transactions, le Maroc a représenté 46% du total, suivi de la Tunisie avec 25% et de l’Egypte avec 24%.

Les secteurs clés ciblés par les investisseurs privés comprennent le secteur manufacturier, l’éducation, la santé et les biens de consommation. L’industrie manufacturière tire parti des liens étroits entre les pays d’Afrique du Nord et l’Union européenne voisine, pays liés par des accords d’association avec l’UE portant réduction ou suppression des droits de douane sur leurs exportations. En outre, l’Algérie, l’Égypte et le Maroc disposent de marchés intérieurs importants, comptant entre 33 et 82 millions de consommateurs.

LAISSER UNE RÉPONSE