Le syndicat général d’assurance maladie veut régulariser la situation des agents licenciés de la clinique el-Omrane

Le syndicat général d’assurance maladie relevant de l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) a appelé le chef du gouvernement Youssef Chahed à intervenir d’une manière « urgente et déterminée » pour régulariser la situation des agents licenciés de la clinique el-Omrane relevant de la Caisse Nationale d’Assurance Maladie (CNAM).

Dans un communiqué publié lundi, le syndicat a annoncé la tenue d’un sit-in ouvert, à partir d’aujourd’hui lundi, pour revendiquer la régularisation de la situation des agents, soulignant, à ce propos, son appui inconditionnel à leur cause.

Il a, dans ce contexte, fait porter la responsabilité au ministre des affaires sociales qui selon le syndicat se trouve « spectateur » face à cette situation, signalant, dans ce contexte, la détérioration de l’état de santé de certains agents grévistes.

Le syndicat a par ailleurs dénoncé l’attaque orchestrée, selon lui, contre le secteur de l’assurance maladie et qui a touché les agents, les institutions et le syndicat. Il a, à ce propos, appelé, les médias à programmer un entretien télévisé où des représentants du syndicat général d’assurance maladie, du ministère des affaires sociales et des présidents directeurs travaillant dans les institutions de l’assurance maladie seront présents.

Environ 20 agents de la clinique el-Omrane (relevant de la CNAM), observent depuis le 10 novembre courant une grève de la faim pour exiger la régularisation de leur situation professionnelle.Leurs contrats d’un an ayant pris fin en juillet 2016. Ils exigent d’être recrutés en tant qu’agents permanents à la CNAM.

LAISSER UNE RÉPONSE