« Les nouveaux mécanismes d’expansion à l’international de l’entreprise Tunisienne »

Une conférence sur « les nouveaux outils et mécanismes d’expansion à l’international de l’entreprise Tunisienne » s’est tenue mercredi, par la Confédération des entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT), avec la participation d’une pléiade d’hommes d’affaires et d’experts.

Le président de la CONECT, Tarak cherif, a indiqué à cette occasion, que l’internationalisation, des entreprises tunisiennes pourrait renforcer leur compétitivité, ouvrir des perspectives plus larges aux compétences tunisiennes à l’échelle internationale ainsi que générer un plus grand nombre de postes d’emploi, soulignant que l’investissement est le seul garant du développement.

Le directeur général du commerce extérieur, Lazhar Bannour, a présenté à cette occasion, un aperçu sur la stratégie de développement du commerce extérieur, un pilier de la croissance et de l’emploi, ajoutant que cette stratégie vise à faire de la Tunisie une plateforme de commerce et de services sur le plan régional à travers l’instauration d’un climat d’affaires favorable et la mise en place d’un cadre juridique et institutionnel propice au développement du commerce extérieur.

De son côté, la directrice générale de la mise à niveau des services au programme d’appui à la compétitivité des services, Lamia Abroug, a passé en revue les objectifs du programme dont la mise à niveau du secteur des services pour améliorer sa contribution à l’exportation, à l’emploi et au développement régional.

Elle a ajouté que ce programme financé par l’union Européenne et supervisé par le ministère de l’industrie et du commerce, est basé sur trois grands axes : l’élaboration d’une stratégie de développement des services, la mise en place d’un système de qualité dans les établissements de santé et l’appui direct des entreprises actives dans le secteur des services, tels que le transport et les technologies de l’information et de communication (TIC).

Le conseiller au Fonds d’Appui à la compétitivité et au Développement des Exportations, Chekib Ben Mustapha, a indiqué que les missions du fonds consistent à promouvoir les exportations industrielles et les services. Il est doté d’un budget estimé à 17 millions d’euros consacré à la promotion des exportations ainsi qu’à la diversification des destinations et l’augmentation de la valeur ajoutée de ces exportations.

Ce fonds offre aux entreprises une subvention d’une valeur de 50pc du cout du plan de développement de ses exportations et 70pc du plan de développement des exportations des groupements professionnels et oeuvre aussi à aider 1000 entreprises: 500 entreprises industrielles et 500 entreprises de services.

Le directeur général du fonds « AfricAmen » a présenté à cet effet, ce fonds qui constitue un fonds d’investissement mixte dont l’enveloppe globale atteint 30 millions de dinars et auquel contribuent la banque « Amen bank », la caisse des dépôts et consignations, le groupement « Poulina » et la société d’assurances « Star », ajoutant qu’il contribue au financement du capital des entreprises désirant accélérer le rythme de leur croissance et renforcer leur expansion sur les marchés africains prometteurs ainsi que les accompagner pour promouvoir les exportations, créer des bureaux régionaux ou acheter des entreprises installées sur le marché africain.

« Ce fonds pourra intervenir d’une manière directe ou indirecte dans le capital des entreprises tunisiennes à travers des partenariats ou le financement du capital des nouvelles entreprises », a-t-il dit.

LAISSER UNE RÉPONSE