L’UTICA et le Technopole Borj Cedria signent un accord pour promouvoir des projets d’innovation dans le secteur des eaux thermales

L’UTICA et la Société de Gestion du Technopole de Borj Cedria (SGTBC) ont signé, vendredi, un accord-cadre de partenariat pour la promotion de projets nationaux d’innovation économique. Selon un communiqué de l’UTICA, cet accord qui va durer deux ans, dans une première étape, vise l’instauration d’un partenariat pour la concrétisation de deux projets nationaux.

Le premier projet porte sur le développement d’écosystèmes régionaux d’affaires basés sur la chaine des valeurs les eaux thermales.

Il s’agit d’identifier des sites thermo-minéraux intéressants et peu développés dans des zones prioritaires afin d’y créer un ensemble d’activités articulées autour des eaux thermales telles que des services de remise en forme, de santé, de loisir, de commerce et de tourisme spécialisé qui met en valeur le patrimoine de la faune et la flore, la culture, l’archéologie, la géologie et la gastronomie dans les régions tunisienns.

La SGTBC et le Centre de Recherches et des Technologies des Eaux (CERTE), implanté au sein du Technopole de Borj Cedria, contribuent à ce projet par les études géologiques, géophysiques, et géochimiques du potentiel géothermique et thérapeutique de chaque site permettant l’identification précise des bonnes conditions d’exploitation ainsi que par l’identification de gisements d’argiles de proximité pour usage thérapeutique et de patrimoine géologique à mettre en valeur autour des sites thermo-minéraux retenus.

En ce qui concerne le deuxième projet, il consiste en l’identification de chaines de valeur des ressources minérales diverses (argiles, sables siliceux, etc.) intéressantes, mais actuellement non ou peu développées et existant dans des zones prioritaires.

Le projet portera, ainsi, sur la capitalisation de toutes les informations disponibles au CERTE et auprès d’autres sources en relation avec les gisements des substances utiles et ceux des produits qui en dérivent, et de leurs utilisations industrielles.

Il permettra, également, d’identifier les chaines de valeur en relation avec ces substances et de les cartographier, ainsi que de définir les chainons à promouvoir et à développer pour la valorisation de ces chaines.

TAP

LAISSER UNE RÉPONSE