Tunisie : Aggravation du déficit commercial à 10 781,2 MD, en octobre 2016 (INS)

Le déficit commercial de la Tunisie s’est aggravé, durant les dix premiers mois de 2016, pour atteindre 10 781,2 millions de dinars (MD), contre 10 237 MD au cours de la même période de 2015, selon les résultats du commerce extérieur publiés par l’Institut National de la Statistique.

Le taux de couverture des importations par les exportations a par conséquent, régressé de 0,5 point à 68,4%, contre 68,9% durant la même période de 2015.
Ce déficit commercial est du au déficit enregistré au niveau de la balance énergétique (2 672,5 MD contre 2 947,8 MD en 2015), ce qui représente 24,8% du déficit global, et également au niveau de la balance alimentaire (-884 MD contre un excédent de 143,3 MD en 2015), en raison de la baisse des quantités exportées d’huile d’olive.

L’aggravation de déficit commercial est expliquée, aussi, par la hausse des importations (+3,7% à 34 168,2 MD) à un rythme plus accéléré que celui des exportations (+2,9% à 23 387 MD). La hausse des importations est due à l’accroissement des importations des matières premières et du phosphate de 6,3%, des produits semi-manufacturés de 9,9%, des produits d’équipement de 5,9% et des produits de consommation non essentiels de 10,7%.
En revanche, les importations énergétiques ont chuté de 20,8%, en raison de la baisse de nos achats en pétrole brut et en produits agricoles de base (au vu de la diminution de nos achats de blé dur).

En ce qui concerne les exportations, la hausse enregistrée au cours des dix premiers mois de l’année 2016, est due à l’amélioration des exportations du phosphate et ses dérivés qui ont grimpé de 52%, grâce à l’évolution des exportations de l’acide phosphorique (454 MD en octobre 2016 contre 271,8 MD en 2015) et du D.A.P (357,6 MD en 2016 contre 150,1 MD en 2015). Idem pour les exportations des industries mécaniques et électriques et du textile et de l’habillement qui ont gagné respectivement 15,3% et 7,5%.
A contrario, les exportations des produits agricoles et alimentaires ont régressé de 31%, suite à la baisse des recettes de l’huile d’olive (662,9 MD en 2016 contre 1785,6 MD en 2015) et à la chute des exportations de l’énergie de 44,1%.

La Chine reste le pays avec lequel la Tunisie enregistre le déficit commercial le plus important (- 3151,4 MD), suivie par d’autres pays tels que l’Italie (- 1335,6 MD), la Turquie (- 1156,5 MD) et la Russie (-1052,4 MD).

La balance commerciale enregistre, cependant, un excédent avec plusieurs pays, comme la France, premier partenaire de la Tunisie (2282 MD) et la Libye (724,5 MD).
Les exportations tunisiennes avec l’Union européenne ont connu une modeste augmentation de 0, 6%. Cette tendance haussière a principalement concernée la France (+14,6%) et l’Allemagne (+6,4%), alors que nos ventes ont chuté avec des pays, tels que l’Espagne (-33,7%) et l’Italie (-10,3%).

A l’échelle maghrébine, les exportations tunisiennes continuent de régresser vers la Libye (-12,3%) et le Maroc (-2,1%). En revanche, les exportations vers l’Algérie ont connu une progression remarquable de 36%.

S’agissant des importations, les échanges tunisiens avec l’Union européenne se sont établis, durant les 10 premiers mois de 2016, à 18102,6 MD, enregistrant une régression de 1,2%, par rapport à la même période de 2015. Les importations tunisiennes en provenance de la France, (représentant 15,6 % du total des importations) ont baissé de 10,6%.
Par contre, les importations tunisiennes avec certains fournisseurs européens, tels que l’Italie (14,5% du total des importations) et l’Allemagne (7,6% du total des importations), ont enregistré une hausse respective de 2,5% et de 9,5%.

LAISSER UNE RÉPONSE