Tunisie-tourisme : Des signes de reprise, selon le WTM

Les secteurs du tourisme en Grèce, en Egypte et en Turquie pourraient reprendre le cap, selon le rapport 2016 du World Travel Market (WTM) publié lundi à Londres.

Plus de 2 000 acheteurs et exposants ont été sondés pour le rapport dont la moitié on assuré envisager d’avoir des rencontres avec les professionnels de l’Egypte, de la Grèce ou de la Turquie.

Les industries du tourisme des trois destinations ont été durement touchées par une combinaison d’incertitudes politiques et d’attentats terroristes au cours des dernières années, ce qui a incité de nombreuses compagnies de voyages à se retirer ou à limiter sérieusement leur présence.
Cependant, cette situation pourrait être sur le point de changer, avec 37% de l’échantillon total retenu dans le sondage qui cherchent à parler aux entreprises grecques, 29% aux professionnels turcs et 17% visitant les stands de l’Égypte.

Et il semble que beaucoup d’acheteurs aient déjà décidé qu’ils sont prêts à donner leur accord, avec huit sur dix qui s’attendent à confirmer des offres. Huit des dix acheteurs ayant des entretiens avec des exposants turcs, grecs et égyptiens prévoient de signer des contrats (80%, 80% et 78% respectivement).

La Tunisie est une autre destination dont l’industrie du tourisme a été touchée, mais où la reprise prend plus de temps pour se concrétiser. Toutefois, il y a des signes précurseurs d’un changement d’attitude. Alors que seulement 8% de l’échantillon cherchent à parler à des professionnels, plus de 70% prévoient de signer des accords.

Simon Press, directeur général du World Travel Market, a déclaré: « Après quelques années difficiles, les signes indiquent que l’Egypte, la Grèce et la Turquie sont de nouveau à l’ordre du jour, tandis que la Tunisie commence à négocier le virage.

LAISSER UNE RÉPONSE